Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Identification des freins à la prescription de la réhabilitation respiratoire pour les patients atteints de BPCO en médecine générale - 20/04/17

Barriers to referral to pulmonary rehabilitation in COPD patients from the perspective of general practitioners

Doi : 10.1016/j.pneumo.2017.03.002 
O. Galera a, , b , G. Grimal c, D. Bajon a, b, Y. Darolles b
a Clinique de rééducation cardio-vasculaire et pulmonaire, 12, avenue de Revel, 31650 Saint-Orens-de-Gameville, France 
b Réseau régional de santé respiratoire Partn’Air, 31650 Saint-Orens de Gameville, France 
c Faculté de médecine de Toulouse, 31062 Toulouse, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le jeudi 20 avril 2017
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Introduction

Malgré des recommandations du plus haut niveau de preuve (grade A), la réhabilitation respiratoire reste très largement sous-prescrite par les médecins généralistes, qui sont pourtant en première ligne dans la prise en charge et le suivi des patients atteints de BPCO.

Matériel et méthode

Étude semi-qualitative auprès des médecins généralistes installés dans la ville de Montauban (Tarn-et-Garonne).

Résultats

Le taux de réponse était de 57 %. Quatre-vingt-six pour cent des patients BPCO suivis en médecine générale n’ont jamais participé à un programme de réhabilitation respiratoire. Quatre-vingt pour cent des médecins généralistes interrogés déclaraient ne pas connaître les dernières recommandations de la HAS. Un total de 66,7 % des médecins généralistes interrogés considéraient que la prescription de la réhabilitation respiratoire relève de leur compétence. Quatre-vingt-sept pour cent des médecins généralistes déclarent ne pas connaître les programmes de réhabilitation respiratoire existants dans leur région.

Conclusion

Les résultats de ce travail de thèse suggèrent que le principal frein à la prescription de la réhabilitation respiratoire pour les patients BPCO en médecine générale pourrait être la méconnaissance des programmes existants dans la région d’exercice du praticien. La diffusion d’outils existants tels que la carte des programmes de réhabilitation respiratoire établie par le groupe Alvéole de la Société de pneumologie de langue française (SPLF) pourrait ainsi être un facteur facilitant.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

In spite of recommendations of the highest level of proof (rank A), the respiratory rehabilitation remains very widely sub-prescribed by general practitioners, who are nevertheless in the front line in the care and the follow-up of the patients affected by BPCO.

Material and methods

Semi-qualitative study with the general practitioners installed in the city of Montauban (Tarn-et-Garonne).

Results

The rate of answer was 57%. Eighty-six percent of the patients BPCO followed in general medicine have never participated in a respiratory rehabilitation program. Eighty percent of the questioned general practitioners declared not to know the last recommendations of the HAS. A total of 66.7% of the questioned general practitioners considered that prescription of respiratory rehabilitation comes within their remit. Eighty seven percent of the general practitioners declare not to know the existing respiratory programs of rehabilitation in their region.

Conclusion

The main barrier for prescription of respiratory rehabilitation for patients BPCO in general medicine could be the misunderstanding of the local existing programs. The distribution of existing tools such as the map of the programs of respiratory rehabilitation established by the group Alvéole of the Society of Pneumology of French language (SPLF) could so be a facilitating factor.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Réhabilitation respiratoire, Freins, BPCO, Médecins généralistes

Keywords : Respiratory rehabilitation, Barriers, COPD, General practitioners


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.