Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intoxication létale au GHB suite à une prise massive de gammabutyrolactone (GBL) - 22/04/17

Doi : 10.1016/j.toxac.2017.03.078 
P.-A. Peyron 1, , C. Eiden 2, M. Delage 3, H. Peyriere 2, O. Mathieu 3, E. Baccino 1
1 Département de médecine légale, hôpital Lapeyronie, CHRU, Montpellier, France 
2 Centre d’addictovigilance, département de pharmacologie médicale et toxicologie, CHU, Montpellier, France 
3 Laboratoire de toxicologie, département de pharmacologie médicale et toxicologie, CHU, Montpellier, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectif

Décrire un cas d’intoxication létale au GHB secondaire à une prise massive de GBL.

Description

Un homme de 54 ans (53kg), aux antécédents de VIH sous trithérapie (dolutégravir/abacavir/lamivudine : TRIUMEQ®), de syndrome anxio-dépressif (traité par étifoxine : STRESAM®) et de poly-consommation de cocaïne et d’amphétamines (ecstasy) est découvert décédé à son domicile, allongé sur un lit. À proximité du corps sont retrouvés des comprimés de zolpidem, une bouteille d’alcool vide et une bouteille en plastique de 500mL partiellement remplie de « topcleaners » (GBL 99,9 %). L’autopsie met en évidence un syndrome asphyxique avec œdème pulmonaire et congestion polyviscérale, ainsi qu’une athérosclérose coronarienne significative.

Méthodes

Un screening a été effectué dans le sang périphérique par LC-MS/MS, GC-MS, HS-GC/FID.

Résultats

Les analyses réalisées dans le sang périphérique révèlent la présence des molécules présentées dans le Tableau 1.

Conclusion

La GBL, un des précurseurs du gammahydroxybutyrate (GHB), substance inscrite sur la liste des stupéfiants, est un solvant très utilisé dans l’industrie pour la synthèse de nombreux produits. Détournée de son utilisation dans un but récréatif, les consommateurs sont généralement des patients masculins, issus du milieu homosexuel, poly-consommateurs. Dans la littérature internationale, les concentrations sanguines post-mortem dans les cas de décès en lien avec une intoxication au GHB varient entre 140 et 390μg/mL. En France, l’arrêté du 02/09/2011 a interdit la vente et la cession au public de GBL et BDO (butanediol) afin de limiter le nombre de cas d’intoxication ou d’abus. Cependant, cette disposition n’a eu que peu d’effet sur l’abus de ce produit (données d’addictovigilance/commission des stupéfiants et psychotropes d’avril 2011). La vente sur Internet ne semble pas avoir été modifiée avec l’accessibilité sur des sites web de GBL en grande quantité. Par ailleurs, l’enquête annuelle nationale DRAMES fait état d’un cas de décès par GHB tous les ans depuis 2011. Dans le cas présent, les résultats de l’analyse toxicologique d’une part, qui retrouvent une concentration létale de GHB mais aussi la présence de zolpidem en concentration subthérapeutique, d’alcool et de molécules amphétaminiques ayant pu concourir au décès, et les conclusions de l’autopsie d’autre part (syndrome asphyxique en rapport avec l’effet dépresseur central du GHB et du zolpidem) sont en faveur du rôle de la GBL dans la survenue du décès.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 2S

P. S56 - mai 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Comparaison de deux techniques de dépistage urinaire du ?9–carboxy-tétrahydrocanabinol : immunochimie (EMIT) versus chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse (GC-MS)
  • A. Yamoun, S. Tehami, R. Djafer, H. Belmahi
| Article suivant Article suivant
  • L’Aconit, la « reine des poisons » : suicide-mode d’emploi des plantes toxiques sur Internet
  • F. Grossenbacher, C. Cornelis, C. Richeval, J.-F. Wiart, J.-M. Gaulier, C. Feliu, P. Nisse, J. Souillé, C. Carolet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.