Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Lincosamides - 11/05/17

[5-0090]  - Doi : 10.1016/S1634-6939(17)74482-1 
J.-P. Stahl
 Service d'infectiologie, CHU et Université de Grenoble Alpes, Fédération d'infectiologie multidisciplinaire de l'Arc Alpin (FIMAA), 38043 Grenoble, France 

Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le vendredi 12 mai 2017

Résumé

La lincosamine est un antibiotique obtenu en 1962 par purification, à partir d'un actinomycète qui a donné lieu à deux molécules commercialisées : la lincomycine et la clindamycine. La clindamycine est, en pratique, la lincosamide de référence, citée dans toutes les recommandations. Ces deux antibiotiques inhibent la transpeptidation nécessaire à la synthèse protéique bactérienne. Leur activité est bactériostatique. Le spectre naturel est limité aux cocci à Gram positif et certains anaérobies (Bacteroides, Clostridium sauf Clostridium difficile, Peptostreptococcus et Propionibacterium acnes). La résistance bactérienne à la clindamycine et à la lincomycine est croisée. Le mécanisme d'efflux actif est sous contrôle de gènes mef. (phénotype M, résistance aux macrolides et apparentés à chaîne en C14 ou C15). La résistance MLSb (modification de la cible ribosomale) est sous contrôle des gènes erm. Cette résistance est soit constitutive (cMLSb), soit inductible (iMLSb). La clindamycine a une bonne diffusion tissulaire, os et abcès particulièrement, mais la diffusion dans le liquide cérébrospinal (LCS) est insuffisante pour une efficacité thérapeutique. La distribution intracellulaire permet l'obtention de concentrations efficaces dans la cellule infectée. Les indications sont toutes les infections à cocci à Gram positif, en excluant les formes cliniques graves et/ou les infections endovasculaires en raison du caractère bactériostatique de ces molécules. L'absence de répercussion de la résistance à la méticilline rend la clindamycine particulièrement intéressante en cas de staphylocoque résistant à la méticilline (SARM) soupçonné ou prouvé. L'association de la pyriméthamine et de la clindamycine est une alternative thérapeutique pour le traitement des toxoplasmoses graves chez les patients immunodéprimés par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH).


Mots-clés : Lincosamide, Lincomycine, Clindamycine, Cocci Gram positif, Staphylocoque, Anaérobies


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.