Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Anaphylaxie chez la parturiente : que faire ? - 18/05/17

Anaphylaxis during labor or caesarean delivery: What the anaesthetists must know

Doi : 10.1016/j.pratan.2017.04.004 
Charles Tacquard a, Dominique Chassard b, Rodolphe Stenger c, Frédéric De Blay c, Jean Marc Malinovsky d, Paul Michel Mertes a,
a Service d’anesthésie-réanimation chirurgicale, nouvel hôpital civil, hôpitaux universitaires de Strasbourg, 1, place de l’Hôpital, BP 426, 67091 Strasbourg, France 
b Service d’anesthésie pédiatrique et gynécologie-obstétrique, hôpital Femme–Mère-Enfant, 69500 Bron, France 
c Pôle de pathologie thoracique, hôpitaux universitaires de Strasbourg, fédération de médecine translationnelle, université de Strasbourg, 67000 Strasbourg, France 
d Service d’anesthésie-réanimation, hôpital Maison-Blanche, CHU de Reims, 51100 Reims, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le jeudi 18 mai 2017

Résumé

Les causes de l’anaphylaxie au début de la grossesse ne diffèrent pas de celle de la population générale mais elle se modifie en péripartum avec une prédominance des réactions au latex et aux antibiotiques lors de l’accouchement par voie basse. Les ocytociques et le sulprostone peuvent également être impliqués. Au cours du choc anaphylactique la baisse du retour veineux est aggravée par la compression cave par l’utérus gravide. L’hypoperfusion placentaire induite par le choc et aggravée par l’utilisation de vasopresseur peut entraîner une souffrance fœtale aiguë. Le traitement repose sur l’adrénaline et le remplissage vasculaire, en titration jusqu’à amélioration de l’état hémodynamique. Compte tenu de la souffrance fœtale aiguë au cours du choc anaphylactique, l’extraction fœtale doit être immédiate lors d’une césarienne. En cas d’accouchement par voie basse, l’extraction fœtal doit être discutée rapidement avec l’équipe obstétricale. Le bilan diagnostique immédiatement après la réaction repose essentiellement sur le dosage de la tryptase, le dosage de l’histamine étant inutile chez la femme enceinte. La patiente doit être adressée en consultation d’allergo-anesthésie 4 à 6 semaines après la réaction pour rechercher la substance en cause. Une suspicion d’allergie au latex ou à un agent anesthésique doit motiver la réalisation d’un bilan allergologique pendant la grossesse. En cas de suspicion d’allergie aux anesthésiques locaux, un test de provocation peut être réalisé à terme en salle d’accouchement. Aucune prémédication n’est efficace pour prévenir la réaction.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Reasons for anaphylactic reactions are the same than that documented in a general population at the beginning of pregnancy but they change then after, latex and antibiotics being mostly implicated during delivery as well as oxytocics and sulprostone. During anaphylactic shock, the decrease in venous return is worsened by uterine compression of the vena cavae and placenta hypoperfusions may induce fetal distress. The treatment is based on the administration of epinephrine and vascular filling. Emergency C-section is required for delivery except if vaginal delivery can be rapidly performed. The diagnosis is supported by plasma tryptase concentration measurement histamine concentration being of no value in pregnant women. Etiologic research is to be performed after 4–6 weeks. When latex or anaesthetic agent allergy is suspected during pregnancy, it must be confirmed before delivery. A cutaneous provocative test may be done when a local anaesthetic allergy is suspected or evoked. No premedication can prevent anaphylaxis.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Anaphylaxie, Allergie, Parturiente, Tryptase, Adrénaline, Latex, Antibiotiques, Curares

Keywords : Anaphylaxis, Allergy, Tryptase, Epinephrine, Latex, Antibiotics, Neuromuscular blocking agents


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.