Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les plans cancer appliqués au traitement chirurgical du cancer de prostate : le bilan d’un centre isolé géographiquement - 18/05/17

Cancer plans apply to surgical treatment of prostate cancer: A geographically isolated center balance

Doi : 10.1016/j.purol.2017.03.003 
F. Mondet , J.-C. Alimi, C. Boyer
 Cabinet d’urologie des Alpes du Sud, polyclinique des Alpes du Sud, 3-5, rue Antonin-Coronat, 05000 Gap, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Depuis 2003, trois plans nationaux ont structuré la lutte contre le cancer. L’objectif de ce travail est d’évaluer l’application de leurs mesures dans le cas particulier du cancer de prostate (CaP) traité chirurgicalement dans un centre isolé géographiquement.

Matériel

Étude rétrospective monocentrique réalisée dans un établissement de 100 lits situé à 2h du canceropôle régional. Elle a concerné tous les patients traités par prostatectomie totale laparoscopique (PTL) entre août 2009 et décembre 2014, soit 251 cas. Cinquante-sept patients (22,7 %) ont reçu secondairement un autre traitement du CaP. Sont étudiés : le délai entre les biopsies prostatiques et la PTL, la traçabilité des éléments du dispositif d’annonce (DA), le retour à l’emploi des patients actifs, l’inclusion aux essais cliniques (GETUG 17, GETUG 20 et GETUG 22). Les données ont été recueillies en septembre 2016. Le suivi, défini par le délai entre la date de la dernière consultation et les biopsies prostatiques, permet d’établir un suivi médian de 43,1 mois (2,4–80,5).

Résultats

Le délai moyen entre les BP et la PTL était de 120,4jours (σ=65,4 j). Les éléments du DA étaient tracés en totalité chez 45 % des patients (113/251). Cent cinquante et un patients (60,1 %) s’étaient présentés à la consultation d’annonce infirmière (CAI) avant la PTL. Trente-quatre patients (13,5 %) étaient actifs lors de l’intervention. Trente et un (91,2 %) ont repris leur activité à l’identique après un arrêt de travail médian de 1,7 mois (0,25–6). Quatorze pour cent (35/251) des patients étaient éligibles à un essai clinique. Six sur 35 (17,1 %) d’entre eux se sont vus proposer la participation à l’un des essais après réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) et 5,7 % des patients (2/35) sont finalement inclus dans un essai.

Conclusions

Les plans cancers balisent un parcours de soin de qualité. Une plus grande transparence dans le financement des mesures opposables et la considération des spécificités locales faciliterait leur application. La PTL traite le CaP avec la perspective raisonnable d’une reprise à l’identique de l’activité professionnelle. La RCP ne garantit pas la participation aux essais cliniques, qui dépend surtout de l’éloignement des cancéropôles et de la vigilance de l’urologue.

Niveau de preuve

4.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Since 2003, fight against cancer was structured by 3 national cancer programs (CP). The objective of this study is to evaluate the application of these measures in the case of surgical prostate cancer (PCa) treatment in a geographically isolated center.

Material

Monocentric retrospective study carried in a 100-bed clinic located 2hours away from a Cancer Regional Reference Center. Between August 2009 and December 2014, 251 consecutive patients were treated by total laparoscopic prostatectomy (TLP). Fifty-seven patients (22.7 %) received a secondary treatment after TLP. The study focused on the delay between prostate biopsies and PTL, the traceability of AD elements, the return of active patients, inclusion in clinical trials (GETUG 17, GETUG 20 and GETUG 22). Data were collected in September 2016. The follow-up defined by the time between the date of the last visit and the prostate biopsy allows a median follow-up of 43.1 months (2.4–80.5).

Results

All elements of the CAP are totally gathered on 45 % of the patients (113/251). Thirty-four (13.5 %) patients were active at the time of the intervention. Thirty-one (91.2 %) will return to an identical activity after a median work stoppage of 1.7 month (0.25–6). Fourteen percent (35/251) of the patients are eligible to a clinical trial. Seventeen percent (6/35) of them were proposed to one of a trial after multidisciplinary meeting and 5.7 % (2/35) are eventually included in one trial.

Conclusion

CP define a course of high quality care. A better transparency of the founding of the enforceable measures and a better consideration for the local specificities should facilitate their application. The TLP treat the PCa with the reasonable objective of a return to an identical professional activity. The multidisciplinary meeting does not guarantee the participation to clinical trial, which depends mainly on distance from the Cancer Regional Reference Center and the vigilance of the Urologist.

Level of evidence

4.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Plan cancer, Réunion de concertation pluridisciplinaire, Consultation d’annonce, Essai clinique, Prostate

Keywords : Cancer program, Multidisciplinary meeting, Announcement consultation, Clinical trial, Prostate


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 27 - N° 6

P. 337-344 - mai 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Ce que la loi Jardé va changer dans nos activités de recherche
  • J.-C. Bernhard, C. Latxague
| Article suivant Article suivant
  • Écologie et résistances aux fluoroquinolones dans les complications infectieuses urinaires fébriles (CIUF) après biopsies de prostate : étude rétrospective portant sur 466 biopsies
  • H. Duboureau, K. Achkar, R. Stephan, J.L. Schmit, F. Saint

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.