Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Mesure instrumentale de l'hydratation cutanée - 05/06/17

[50-140-D-10]  - Doi : 10.1016/S2211-0380(17)65618-7 
S. Mac-Mary, Docteur ès sciences, Ingénieur de recherche a, , J.-M. Sainthillier a : Ingénieur de recherche, habilité à diriger des recherches, P. Humbert, Professeur b
a Société Skinexigence, 2, rue Paul-Milleret, 25000 Besançon, France 
b Centre d'étude et de recherche sur le tégument (CERT), Département de dermatologie, CHU Saint-Jacques, Université de Franche-Comté, Inserm U645, IFR133, 25000 Besançon, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mardi 06 juin 2017

Résumé

L'eau joue un rôle fondamental dans les propriétés physiques de la peau en permettant d'assurer sa solidité, sa flexibilité et une perméabilité minimale pour que l'eau endogène puisse jusqu'à la surface cutanée activer les enzymes responsables de la desquamation. Dans la couche cornée, elle est fixée sur des substances hydrosolubles et hygroscopiques intracellulaires appelées natural moisturizing factors. Cette eau représente l'aspect statique de l'hydratation cutanée. Ces facteurs sont produits au cours de la différenciation épidermique et sont constitués d'acides aminés, d'acide pyrrolidone carboxylique, d'acide lactique, d'urée, de sucre et d'ions minéraux. Mais l'hydratation cutanée est également liée à la perméabilité sélective de la couche cornée qui est elle-même dépendante de l'intégrité de la barrière lipidique cutanée, de la nature des lipides intercornéocytaires et de leur organisation structurale lamellaire entre les cellules. La mesure de l'hydratation résulte donc d'une combinaison de phénomènes statiques et dynamiques. Elle peut être étudiée de manière directe, par spectroscopie pour sa partie statique ou par des mesures de perte insensible en eau pour sa partie dynamique, ou de manière indirecte en évaluant les conséquences de cette hydratation sur les propriétés de la peau (mesure de ses propriétés électriques, son élasticité, son relief, sa desquamation, etc.). Il existe aujourd'hui une grande diversité d'instruments permettant de manière simple et rapide, ou de manière plus complexe mais plus détaillée, de quantifier l'hydratation cutanée. Ces outils peuvent être utilisés afin de mieux appréhender les conséquences ou les causes d'une sécheresse cutanée, d'une irritation, voire d'une pathologie cutanée, mais également afin d'évaluer et quantifier l'efficacité des traitements. Cet article vise à présenter les techniques le plus couramment utilisées, ainsi que les précautions à prendre pour la réalisation de ce type de mesure.


Mots-clés : Hydratation, Biométrologie, Capacitance, Perte insensible en eau


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.