Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Maladie de Vaquez - 13/06/17

[13-010-B-20]  - Doi : 10.1016/S1155-1984(17)74182-9 
A. Najman a, b
a Service des maladies du sang et de thérapie cellulaire, Hôpital Saint-Antoine, AP-HP, 184, rue du Faubourg-Saint-Antoine, 75012 Paris, France 
b Faculté de médecine Pierre-et-Marie-Curie, Paris VI, 75013 Paris, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 14
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

La maladie de Vaquez est une maladie clonale de la moelle osseuse qui se caractérise par la présence presque constante d'une mutation de JAK2 (V617F principalement), protéine à activité tyrosine kinase accolée aux récepteurs de cytokines. Cette mutation provoque l'activation de plusieurs voies de signalisation favorisant la prolifération cellulaire en échappant au contrôle des ligands habituels. Par sa fréquence, cette anomalie moléculaire est un critère diagnostique essentiel qui permet de simplifier la démarche habituelle et de reclasser l'ensemble des syndromes myéloprolifératifs chroniques. La maladie de Vaquez est une maladie d'évolution lente, dont les principales complications sont les accidents vasculaires et le risque de transformation hématologique. Le risque de thrombose doit être évalué de façon précise en fonction des facteurs dépendant de la maladie, en particulier l'hyperleucocytose, et des facteurs de risque généraux de l'hôte. Il impose la mise en place de mesures préventives. Le risque de myélofibrose est inhérent à la maladie, mais la transformation aiguë est certainement favorisée par les traitements myélosuppresseurs. Ces risques sont à prendre en compte dans le choix thérapeutique qui doit avoir comme objectif de contrôler la maladie en respectant sa faible évolutivité. Les saignées et l'interféron sont ainsi un moyen efficace de réduire l'expansion globulaire sans risque oncogénique. L'hydroxyurée est le cytoréducteur de choix à prescrire en première ligne. Le ruxolitinib, inhibiteur de la mutation de JAK2, est dès maintenant un traitement de deuxième ligne qui ouvre la voie des traitements ciblés. L'aspirine à faible dose doit être maintenue tout au long de l'évolution.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Mutation de JAK2 (V617), Colonies érythroïdes spontanées, Polyglobulie primitive, Saignée, Thrombose, Syndrome de Budd-Chiari


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Déficits primitifs de la fonction des polynucléaires neutrophiles
  • M.-A. Gougerot-Pocidalo, M. Hurtado-Nédélec
| Article suivant Article suivant
  • Leucémie myéloïde chronique
  • D. Rea, J.-M. Cayuela

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.