Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Réflexions sur les classifications DSM - 27/06/17

[37-065-A-20]  - Doi : 10.1016/S0246-1072(17)63127-4 
M.-A. Crocq a,  : Médecin psychiatre, praticien hospitalier, J.-D. Guelfi b : Professeur émérite de l'université Paris Descartes, ancien chef de service de la clinique des maladies mentales et de l'encéphale, C. Pull c : Professeur associé à l'université du Luxembourg, psychiatre, psychothérapeute, M.-C. Pull-Erpelding d : Docteur en psychologie, psychothérapeute, P. Boyer e : Professeur à l'université Paris Diderot
a Maison des adolescents du Haut-Rhin ; CAMUHA, Université de Haute-Alsace, Mulhouse ; Centre Hospitalier, 68250 Rouffach, France 
b Centre hospitalier Sainte-Anne, 1, rue Cabanis, 75014 Paris, France 
c 33, allée Scheffer, L-2520 Luxembourg, Luxembourg 
d Université du Luxembourg, 162a, avenue de la Faïencerie, L-1511 Luxembourg, Luxembourg 
e Clinique des maladies mentales et de l'encéphale, Centre hospitalier Sainte-Anne, 1, rue Cabanis, 75014 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Cet article analyse dans une perspective historique les principes qui ont façonné les éditions successives du Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders (DSM) (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux), la classification de l'Association américaine de psychiatrie. Le DSM-I (1952) et le DSM-II (1968) parurent à une époque où la psychanalyse était influente. Le DSM-III (1980) marqua une rupture et un retour vers des références prépsychanalytiques avec l'introduction de critères diagnostiques visant à améliorer la fidélité interjuges des diagnostics. Le DSM-III-R (1987), le DSM-IV (1994) et le DSM-IV-TR (2000) poursuivirent dans la voie ouverte par le DSM-III. Le DSM-5 (2013) eut plusieurs objectifs initiaux : améliorer la validité de la classification en incorporant des découvertes scientifiques réalisées pendant les deux décennies postérieures à la publication du DSM-IV, favoriser une approche dimensionnelle et plus seulement catégorielle de la classification, faciliter le diagnostic précoce et promouvoir la formulation des particularités culturelles. Ces objectifs n'ont été que partiellement atteints. Le DSM est appelé à évoluer. Il devrait à l'avenir être complété, mais pas remplacé, par une approche soutenue par le National Institue of Mental Health (NIMH), fondée sur les circuits cérébraux, dénommée research domain criteria (RDoC) (critères pour des domaines de recherche). Le DSM-5 devrait faire l'objet de corrections et de mises à jour régulières ; l'édition de référence deviendrait ainsi l'édition électronique ; en revanche, une nouvelle révision complète n'est pas prévue à court terme. La classification internationale des maladies (CIM) 11, en cours d'élaboration par l'Organisation mondiale de la santé, sera vraisemblablement proche de la classification du DSM-5. Le DSM-5 doit être compris comme un outil provisoire, perfectible, destiné à améliorer la communication et la recherche. Les classifications des troubles mentaux évoluent constamment en fonction de contraintes scientifiques et sociétales, parfois contradictoires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : DSM, DSM-5, Manuel statistique et diagnostique des troubles mentaux, Histoire de la psychiatrie, Classifications psychiatriques, RDoC, CIM-11


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Éthique du rapport à l'animal dans la recherche en psychiatrie
  • G. Chapouthier
| Article suivant Article suivant
  • Classifications psychiatriques internationales du point de vue de la philosophie des sciences
  • S. Demazeux

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.