Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement du mélanome choroïdien par disque d'iode 125 et faisceau de protons : indications respectives et comparaison des taux de récidive

Doi : JFO-03-2003-26-3-0181-5512-101019-ART7 

L. Desjardins [1],

L. Lumbroso [1],

C. Levy [1],

A. Mazal [1],

S. Delacroix [2],

J.C. Rosenwald [1],

R. Dendale [1],

C. Plancher [1],

B. Asselain [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Traitement du mélanome choroïdien par disque d'iode 125 et faisceau de protons : indications respectives et comparaison des taux de récidive

Introduction : Nous avons réalisé une étude rétrospective pour comparer les taux de récidive locale après irradiation par faisceau de protons accélérés et par disque d'iode 125 des mélanomes choroïdiens.

Patients et méthodes : Les disques d'iode 125 ont été utilisés pour toutes les localisations tumorales entre 1989 et 1991, puis préférentiellement pour les tumeurs antérieures à l'équateur ou du quadrant supéro-externe depuis 1991. Nous utilisons un disque dont le diamètre dépasse de 2 à 4 mm le diamètre tumoral avec une dose au sommet de 90 grays.

La protonthérapie est utilisée depuis 1991 pour les tumeurs postérieures ou à cheval sur l'équateur ne dépassant pas 12 mm d'épaisseur. La dose utilisée est de 60 grays en 4 fractions.

Les renseignements concernant le bilan tumoral initial, l'évolution locale de la tumeur et l'état général du patient sont consignées sur des fiches et enregistrées. Une analyse statistique a été réalisée.

Résultats : Mille deux cent soixante-douze patients ont été traités de décembre 1989 à septembre 1998 dont 926 (72,8 %) par protonthérapie et 346 (27,8 %) par disque d'iode 125. Le suivi médian est de 5 ans (60 mois).

Concernant les patients traités par protonthérapie, l'âge moyen est de 58 ans, le siège tumoral est antérieur à l'équateur pour 3,8 %, à cheval sur l'équateur pour 43,6 % et postérieur à l'équateur pour 52,6 %. Le diamètre tumoral moyen est de 13,4 mm et l'épaisseur moyenne de 5,69 mm. Pour les patients traités par disque d'iode 125, l'âge moyen est de 61,5 ans et le siège tumoral est antérieur à l'équateur pour 34,4 %, à cheval sur l'équateur pour 46,5 % et postérieur à l'équateur pour 19,1 %. Le diamètre tumoral moyen est de 11,5 mm avec une épaisseur moyenne de 5,12 mm. La dose moyenne effectivement délivrée au sommet est de 103 grays avec un débit de dose moyen de 87,5 cGy/h.

Le taux de récidive est de 4 % pour la protonthérapie et de 3,75 % pour la curiethérapie à l'iode 125 ; il n'y a pas de différence significative

Discussion : Dans la littérature, le taux de récidive locale est habituellement plus élevé après irradiation par curiethérapie par rapport à la protonthérapie.

Nous discutons des facteurs de risque de récidive après iode 125 qui sont le plus grand diamètre de la tumeur, une dose ou un débit de dose insuffisant et la localisation postérieure de la tumeur. Pour l'ensemble des patients, nous constatons une mortalité plus élevée pour les patients qui ont présenté une récidive locale.

Conclusion : Sous réserve du respect des indications, de la technique et des doses d'irradiation nous n'observons pas plus de récidive locale après curiethérapie à l'iode 125 qu'après protonthérapie

Abstract

Treatment of uveal melanoma with iodine 125 plaques or proton beam therapy: indications and comparison of local recurrence rates

Introduction : This retrospective study compared the rate of local recurrence after irradiation of uveal melanoma treated with iodine 125 plaques or proton beam therapy.

Patients and methods : Iodine 125 plaques were used to treat all uveal melanomas between the end of 1989 and 1991. Since 1991, we have used iodine plaques for small anterior tumors and proton beam for other tumors. We use a plaque with a larger diameter than the tumor diameter (2-4mm) with a dose of 90Gy at the apex. Proton beam therapy is used for all tumors at the equator or posterior to the equator not thicker than 12mm. The dose given is 60Gy cobalt equivalent in four fractions. For each patient, the initial size and location of the tumor were noted as well as the follow-up each year: the outcome for the eye (local recurrence, ocular conservation, and functional results), the occurrence of metastasis, and survival. A statistical analysis was performed.

Results : Between December 1989 and September 1998, 1272 patients were treated: 926 (72.8%) were treated with proton beam irradiation and 346 (27.8%) with iodine 125 plaques. The median follow-up was 5 years (60 months). For the patients treated with proton beam therapy, the mean age was 58 years, the tumor location was anterior to the equator for 3.8%, at the equator for 43.6%, and posterior to the equator for 52.6%. The mean tumor diameter was 13.4mm and the mean tumor thickness was 5.69mm. For the patients treated with iodine 125 plaques, the mean age was 61.5 years. The location of the tumor was anterior to the equator for 34.4%, at the equator for 46.5%, and posterior to the equator for 19.1%. The mean tumor diameter was 11.5mm and the mean tumor thickness was 5.12mm. The recurrence rate was 4% for the proton beam treatment and 3.75% for iodine plaques. There was no statistical difference.

Discussion : In the literature, the rate of local recurrence is usually higher with iodine 125 plaques than proton beam therapy. We discuss the risk factors for local recurrence after iodine 125 plaques: tumor diameter, lower dose to the tumor apex and lower dose rate, and posterior location of the tumor. We found a higher mortality rate in patients who presented local recurrence.

Conclusion : When we use iodine 125 plaques for anterior tumors with the proper dose and dose rate to the apex of the tumor, we do not find more recurrence than with proton beam therapy.


Mots clés : Mélanome de l'uvée , récidive , disques d'iode 125 , protonthérapie

Keywords: Uveal melanoma , local recurrence , iodine 125 plaque , proton beam therapy


Plan



© 2003 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 26 - N° 3

P. 269-276 - mars 2003 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Un nouveau modèle d'hyperpression oculaire induite chez le miniporc
| Article suivant Article suivant
  • Mélanome de l'iris et grossesse
  • M. Charif Chefchaouni, Z. Hajji, O. Berbich, A. Bernoussi, F. Benchrifa, S. Sefiani, A.A. Marti, A. Saïdi, A. Berraho

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité