Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Perturbateurs endocriniens : responsabilités dans l’obésité et le diabète de type 2 - 14/07/17

Endocrine disruptors: Responsibility in obesity and type 2 diabetes

Doi : 10.1016/S1957-2557(17)30078-0 
N. Chevalier 1, 2, 3, , P. Fénichel 1, 2, 3
1 Service d’endocrinologie, diabétologie et médecine de la reproduction, Hôpital de l’Archet 2, Centre Hospitalier Universitaire de Nice, Nice 
2 Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) UMR U1065/UNS, Centre Méditerranéen de médecine moléculaire (C3M), Équipe 5 « Environnement, reproduction et cancers hormono-dépendants », Nice 
3 Université de Nice-Sophia Antipolis, Faculté de Médecine, Institut Signalisation et Pathologie (IFR 50), Nice 

*Correspondance: Département d’endocrinologie, diabétologie & médecine de la reproduction Hôpital de l’Archet 2, 151, route de Saint-Antoine de Ginestière, CS 23079, 06202 Nice cedex 3Département d’endocrinologie, diabétologie & médecine de la reproduction Hôpital de l’Archet2, 151, route de Saint-Antoine de Ginestière, CS 23079Nice cedex 306202

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les perturbateurs endocriniens environnementaux (PEE) sont des molécules naturelles ou chimiques capables d’interférer avec le système endocrinien, mais également de perturber les voies de signalisation du métabolisme glucidique et lipidique. Ils sont ubiquitaires dans notre environnement quotidien, et impliqués dans de nombreuses pathologies, parmi lesquelles des anomalies de l’axe reproducteur et les cancers hormono-dépendants (sein, testicule, prostate, colon). Chez l’homme, les accidents d’exposition ont montré un lien direct entre exposition à certains polluants organiques persistants et survenue d’un syndrome métabolique ou d’un diabète de type 2 (DT2) dans les années qui ont suivi des expositions aiguës. Ces données ont été confirmées à plus grande échelle, dans des études épidémiologiques longitudinales, qui ont mis en évidence des concentrations plus élevées de PEE chez les patients obèses et/ou atteints de DT2, notamment de polluants organiques persistants (POPs), qui doivent donc être considérés comme des facteurs de risque à part entière d’insulino-résistance. Leur participation dans l’épidémie d’obésité et de DT2 ne semble plus faire de doute, et son coût annuel a d’ailleurs été estimé à plus de 20 milliards d’euros par l’Union Européenne.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Endocrine disrupting compounds (EDCs) are natural or synthetic molecules found in everyday products (plastic bottles, metal cans, toys, cosmetics, pesticides…) and used in the manufacture of food. They can interfere with different hormonal pathways (synthesis, secretion, transport, activity and/or elimination), but also with glucose and lipids metabolism. Therefore, they can induce a wide range of adverse effects (developmental and reproductive effects, hormone-dependent tumors, such as breast, testis, colon or prostate cancers). Epidemiological studies in humans together with accidental acute exposure reports strongly suggest an association between metabolic syndrome and type 2 diabetes (T2D) and exposure to persistent organic pollutants (POPs), which must be considered as insulin resistance factors. There is now sufficient evidence suggesting that EDCs may also explain an important part in the incidence of metabolic diseases (metabolic syndrome, obesity, and T2D), with an attributable direct cost estimated at €20 billion in the EU.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Diabète de type 2, obésité, perturbateurs endocriniens, polluants, estrogènes, programmation fœtale

Key-words : Diabetes, type 2 diabetes, obesity, endocrine disruptors, pollutants, estrogens, fetal programing


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 11 - N° 4

P. 341-346 - juin 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les « Métaux Lourds » dans l’alimentation : quels risques pour les consommateurs ?
  • M. Boisset
| Article suivant Article suivant
  • L’huile de palme
  • J.-M. Lecerf

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.