Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Effet de l’âge d’apparition de la polyarthrite rhumatoïde sur l’évolution clinique, radiographique et fonctionnelle : la cohorte ESPOIR - 15/07/17

Doi : 10.1016/j.rhum.2017.03.020 
Thomas Krams a, , Adeline Ruyssen-Witrand a, b, Delphine Nigon a, Yannick Degboe a, Gabriel Tobon c, Bruno Fautrel d, e, Francis Berenbaum f, g, Alain Cantagrel a, Arnaud Constantin a, b
a Rheumatology, hospital Purpan, Toulouse university, place du Docteur-Joseph-Baylac, 31300 Toulouse, France 
b Inserm/UPS Toulouse III, UMR 1027, 31300 Toulouse, France 
c Brittany university, hôpital Morvan, 29000 Brest, France 
d Rheumatology, Pitié-Salpêtrière hospital, AP–HP, 75013 Paris, France 
e UPMC, Institut Pierre-Louis d’épidémiologie et Santé publique, GRC-08, 75013 Paris, France 
f Department of rheumatology, « department hospitalo-universitaire inflammation-immunopathology-biotherapy » (I2B), Saint-Antoine hospital, university Pierre-et-Marie-Curie Paris VI, AP–HP, 75012 Paris, France 
g Inserm/CDR Saint-Antoine, UMRS 938, 75012 Paris, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le samedi 15 juillet 2017

Résumé

Objectifs

Rechercher si l’âge d’apparition de la maladie conditionne l’évolution clinique, radiographique ou fonctionnelle dans une cohorte de PR débutantes.

Méthodes

La cohorte ESPOIR est une cohorte multicentrique des patients atteints de polyarthrites débutantes. Ont été sélectionnés dans notre étude les patients qui remplissaient les critères ACR/EULAR 2010 pour la PR pendant les 3 premières années du suivi. Ces patients ont été répartis dans 3 groupes en fonction de l’âge d’apparition de la PR : <45 ans (PR d’apparition précoce [YORA]), 45 à 60 ans (PR d’apparition intermédiaire [IORA]) et >60 ans (PR d’apparition tardive [LORA]). Les résultats suivants ont été comparés à l’inclusion puis au cours des 3 premières années de suivi : La rémission selon le score SDAI (Simple Disease Activity Index), la présence d’une érosion radiologique supplémentaire, le questionnaire HAQ-DI (Health Assessment Questionnaire Disability Index) <0,5 et le taux de maintien thérapeutique du premier traitement de fond (DMARD–Disease-Modifying Antirheumatic Drug)

Résultats

Un total de 698 patients a été inclus (d’âge moyen [écart interquartile] 50,3 [39,8–57,2] ans), 266 YORA, 314 IORA, et 118 LORA. 1 an, on notait une rémission SDAI plus importante pour les patients YORA que pour ceux des groupes IORA et LORA (p<0,0001). La présence d’au moins une érosion radiologique supplémentaire intéressait principalement les patients LORA et IORA comparativement à ceux du groupe YORA, à 1 an (p=0,009) puis à 3 ans (p=0,017) de suivi. La proportion de patients ayant un score HAQ <0,5 était plus élevée dans le groupe YORA que dans les groupes IORA et LORA à 1 (p=0,007), 2 et 3 ans de suivi. Le taux de maintien thérapeutique du premier DMARD était plus faible dans le groupe YORA que dans les autres groupes au cours des 3 ans (p=0,005) de suivi.

Conclusions

Dans une cohorte de PR débutantes, l’apparition précoce de la maladie est associée à un taux élevé de rémission à 1 an, une progression radiologique nulle à 3 ans et un faible score fonctionnel au cours des 3 ans de suivi.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Polyarthrite rhumatoïde, Rémission clinique, Approche thérapeutique, radiographie, Évolution radiologique, Health assessment questionnaire


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais la référence anglaise de Joint Bone Spine avec le doi ci-dessus.


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.