Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Hémophilies - 20/07/17

[13-021-B-10]  - Doi : 10.1016/S1155-1984(17)74213-6 
B. Gillet, M. Trossaërt
 Centre de traitement de l'hémophilie, CHU de Nantes, 1, place Alexis-Ricordeau, 44093 Nantes cedex 1, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 14
Iconographies 8
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

L'hémophilie est une maladie hémorragique héréditaire liée à un déficit en facteur VIII (FVIII - facteur antihémophilique A) pour l'hémophilie A ou en facteur IX (FIX - facteur antihémophilique B) pour l'hémophile B. La transmission de l'hémophilie est récessive liée à l'X, c'est-à-dire que, classiquement, les hommes sont atteints de la maladie et les femmes en sont conductrices, ces dernières pouvant parfois présenter une symptomatologie hémorragique. La prévalence de la maladie est globalement d'un cas pour 5000 naissances de garçons pour l'hémophilie A et d'un cas pour 30 000 naissances de garçons pour l'hémophilie B, répartis de façon similaire dans le monde. Étant donné que les FVIII et FIX sont des glycoprotéines plasmatiques essentielles dans le processus de coagulation, un déficit en l'un de ces facteurs est responsable d'une génération de thrombine diminuée et retardée, avec des anomalies de la formation du caillot de fibrine rendant compte du syndrome hémorragique clinique. La sévérité de la maladie est directement proportionnelle à la sévérité du déficit. Les épisodes hémorragiques touchent préférentiellement les articulations et les muscles. L'histoire naturelle de la maladie est la répétition des saignements avec, pour les formes sévères, le risque d'une arthropathie chronique (arthropathie hémophilique). Le traitement repose essentiellement sur l'utilisation de concentrés de FVIII ou FIX soit à titre curatif, au cas par cas, à chaque accident hémorragique (traitement à la demande), soit à titre préventif, par l'administration régulière et systématique de ces médicaments. Ces traitements peuvent être responsables de l'apparition d'un inhibiteur anti-FVIII ou anti-FIX, complication redoutable du traitement. D'autres modalités thérapeutiques font l'objet d'essais cliniques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Hémophilie A, Hémophilie B, Facteur VIII, Facteur IX, Arthropathie hémophilique, Maladie hémorragique constitutionnelle


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Maladie de Willebrand
  • E. Fressinaud, D. Meyer
| Article suivant Article suivant
  • Anomalies constitutionnelles de la coagulation prédisposant à la thrombose
  • P. Suchon, P.-E. Morange

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.