Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Biométrie optique des yeux avec implants phaques

Doi : JFO-12-2005-28-10-0181-5512-101019-200502467 

G. Pitault,

C. Lebœuf,

S. Leroux les Jardins,

F. Auclin,

D. Chong-Sit,

C. Baudouin

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Biométrie optique des yeux avec implants phaques

But : Le but de cette étude est de déterminer si les mesures de longueur axiale obtenues à l’aide du IOL Master® (Zeiss Humphrey) avant et après mise en place d’un implant phaque montrent des différences significatives.

Patients et méthodes : Nous avons réalisé la mesure optique de la longueur axiale pour 25 yeux de 15 patients myopes, avant et après la mise en place d’un implant phaque de différents modèles (PRL™, ICL™ et implant Artisan™). Les différences entre ces deux mesures ont été calculées et comparées en utilisant le test non paramétrique de Wilcoxon.

Résultats : La différence moyenne entre les mesures de la longueur axiale pré-opératoire et postopératoire était de – 0,016 mm (– 0,16 mm à 0,06 mm) et non significative (p = 0,20). Ces mesures étaient fortement corrélées (r = 0,999 ; p≪ 0,0001). La reproductibilité des mesures pré-opératoires et postopératoires était très élevée (coefficient de variation = 0,09 % et 0,07 % respectivement). La précision était de 26 µm pour les mesures pré-opératoires et de 19 µm pour les mesures postopératoires.

Conclusion : Nous avons démontré que la présence d’un implant phaque ne modifie pas de façon significative la longueur axiale mesurée à l’aide du IOL Master®. Cette technique est ainsi capable de fournir des mesures de la longueur axiale précises et reproductibles dans cette situation. Cette application est utile lorsqu’une cataracte se développe chez ces patients. En effet, il est alors indispensable de disposer d’une mesure fiable de la longueur axiale pour le calcul de l’implant de chambre postérieure.

Abstract

Optical biometry of eyes corrected by phakic intraocular lenses

Purpose: The aim of this study was to determine whether eye length measurements obtained with the IOL Master® (Zeiss Humphrey) before and after phakic IOL implantation would show any changes.

Methods: In a prospective study, we used the IOL Master® to measure optical biometry in 25 myopic eyes of 15 patients before and after phakic IOL implantation (PRL™, ICL™, Artisan™). The differences between both axial length measurements were calculated and compared using a nonparametric Wilcoxon test.

Results: The difference between the preoperative and postoperative measurements ranged from –0,16 mm to 0,06 mm and averaged –0,016 mm, which was not statistically significant (p = 0.20). Both measurements correlated in a highly positive manner (r = 0.999; p ≪ 0.0001). The reproducibility of the preoperative and postoperative axial length measurements was very high (coefficient of variation = 0.09% and 0.07%, respectively). The precision was 26 µm for preoperative measurements and 19 µm for postoperative measurements.

Conclusion: Our results showed that postoperative measurements of axial length are highly comparable to preoperative measurements and that optical biometry can achieve highly precise and reliable axial length measurements in eyes with phakic IOLs. This application becomes clinically relevant in evaluating eyes with phakic IOLs that might require cataract surgery. Hence, accurate axial length measurements in eyes with phakic IOLs will be extremely important when cataract occurs in these eyes and when the preoperative measurements are no longer available.


Mots clés : Biométrie , IOL Master , implant phaque , cataracte

Keywords: Biometry , IOL Master , phakic intraocular lens , cataract


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 28 - N° 10

P. 1052-1057 - décembre 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude de la distribution et de l’énantiomorphisme des aberrations optiques oculaires de haut degré
  • D. Gatinel, E. Delair, H. Abi-Farah, T. Hoang-Xuan
| Article suivant Article suivant
  • Les lymphomes malins non hodgkiniens conjonctivo-orbitaires
  • L. Benabid, B. Desablens, M. Brevet, D. Malthieu, S. Milazzo, P. Turut

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité