Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Infections à Acinetobacter - 26/07/17

[8-017-G-10]  - Doi : 10.1016/S1166-8598(17)73722-2 
M. Kempf a, b  : Maître de conférences des Universités, praticien hospitalier
a Laboratoire de bactériologie, Institut de biologie en santé, CHU d'Angers, 4, rue Larrey, 49000 Angers, France 
b ATOMycA, Inserm Atip-Avenir Team, CRCNA, Inserm U892, 6299 CNRS, Université d'Angers, Angers, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Le genre Acinetobacter regroupe à ce jour près d'une cinquantaine d'espèces, et parmi elles Acinetobacter baumannii est la plus importante et la plus redoutée par les cliniciens. Ce pathogène opportuniste est impliqué dans un large éventail d'infections nosocomiales, en particulier des pneumopathies acquises sous ventilation mécanique, des bactériémies, des infections urinaires ou encore des surinfections de plaies. Les facteurs de risque prédisposant à l'acquisition d'une infection nosocomiale à A. baumannii sont bien caractérisés et incluent principalement la pose de dispositifs invasifs tels que les cathéters, mais également la multiplication des soins ou encore l'utilisation d'antibiotiques à large spectre. Cette espèce bactérienne est également décrite dans des infections communautaires, notamment chez des blessés lors de conflits armés ou de catastrophes naturelles. Par ailleurs, une importante caractéristique d'A. baumannii est son pouvoir épidémiogène pouvant conduire à des phénomènes épidémiques de grande ampleur. Enfin, cette bactérie a su développer de façon impressionnante des résistances vis-à-vis de la majorité des antibiotiques, ce qui explique les difficultés thérapeutiques rencontrées et les craintes qu'elle inspire aux cliniciens. D'autres espèces du genre Acinetobacter sont également impliquées dans des infections chez l'homme. Elles sont cependant souvent décrites comme étant moins pathogènes. Parmi elles, on retrouve principalement Acinetobacter pittii et Acinetobacter nosocomialis. Mais malgré l'implication grandissante de ces deux espèces dans les infections, comme cela est décrit de plus en plus dans la littérature scientifique, A. baumannii reste le grand « pathogène » au sein des Acinetobacter.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Acinetobacter baumannii, Acinetobacter calcoaceticus-baumannii complex, Infection nosocomiale, Infection communautaire, Épidémie, Multirésistance


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Coqueluche : physiopathologie, diagnostic et prévention
  • N. Guiso
| Article suivant Article suivant
  • Listériose humaine
  • H. Astier, A. Wolf, E. Garnotel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.