Table des matières EMC Démo S'abonner

Physiopathologie de l'endométriose - 03/08/17

[149-A-05]  - Doi : 10.1016/S0246-1064(17)65070-9 
A. Dumont a, b, P. Collinet c, B. Merlot d, f, A. Abergel g, C. Rubod c, G. Robin a, b, e,
a Service de gynécologie endocrinienne et médecine de la reproduction, Hôpital Jeanne-de-Flandre, CHRU de Lille, avenue Eugène-Avinée, 59037 Lille cedex, France 
b Service de gynécologie médicale, orthogénie et médecine du couple, Hôpital Jeanne-de-Flandre, CHRU de Lille, avenue Eugène-Avinée, 59037 Lille cedex, France 
c Service de chirurgie gynécologique, Hôpital Jeanne-de-Flandre, CHRU de Lille, avenue Eugène-Avinée, 59037 Lille cedex, France 
d Service de chirurgie gynécologique et médecine de la reproduction, Maternité Aliénor d'Aquitaine, Groupe hospitalier Pellegrin, place Amélie-Raba-Léon, 33076 Bordeaux cedex, France 
e EA 4308 Gamétogenèse et qualité du gamète, Institut de biologie de la reproduction-spermiologie-CECOS, Hôpital Albert-Calmette, CHRU de Lille, 59000 Lille, France 
f Clinique Tivooli, 220, rue Mandron, 33000 Bordeaux, France 
g Polyclinique Jean-Villar, avenue Maryse-Bastie, 33520 Bruges, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 12
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Depuis les premières descriptions cliniques de l'endométriose, beaucoup d'études ont permis l'approfondissement de nos connaissances et la compréhension de cette pathologie. L'endométriose concernerait près de 10 % des femmes en âge de procréer et se définit par la présence ectopique de tissu endométrial, en dehors de la cavité utérine. Bien qu'aucune théorie pathogénique ne permette d'expliquer l'ensemble des manifestations cliniques, la théorie dite du reflux est la plus communément admise. À ces diverses théories s'ajoutent de nombreux facteurs, qui contribuent de manière interdépendante au développement de l'endométriose. Les chefs d'orchestre sembleraient être les facteurs inflammatoires et hormonaux, mais d'autres mécanismes sont impliqués et représentent aujourd'hui de nouvelles cibles thérapeutiques (facteurs immunitaires, proangiogéniques, environnementaux, génétiques, etc.).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Endométriose, Reflux menstruel, Métaplasie, Inflammation, Hormonodépendance


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Aspects psychosomatiques de la ménopause
  • M. Lachowsky, D. Winaver
| Article suivant Article suivant
  • Aspects cliniques de l'endométriose
  • A. Fauconnier, C. Huchon, X. Fritel, M.-C. Lafay-Pillet, C. Chapron, P. Panel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.