Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Artériopathies iatrogènes et toxiques - 09/08/17

[11-690-B-10]  - Doi : 10.1016/S1166-4568(17)66600-2 
M. Vautier a, d, P. Cacoub a, b, c, d,
a Département hospitalo-universitaire I2B, Université Pierre-et-Marie-Curie, Paris-6, UMR 7211, 4, place Jussieu, 75005 Paris, France 
b Inserm, UMRS 959, GH Pitié-Salpêtrière, Bâtiment CERVI, 83, boulevard de l'Hôpital, 75651 Paris cedex 13, France 
c Centre national de la recherche scientifique, UMR 7211, 4, place Jussieu, 75005 Paris, France 
d Département de médecine interne et d'immunologie clinique, Centre de référence des maladies systémiques auto-immunes rares, Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, 83, boulevard de l'Hôpital, 75013 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Les artériopathies iatrogènes et toxiques, bien que non exceptionnelles, restent mal connues des médecins. Les troubles vasomoteurs réalisés peuvent être très variables : phénomène de Raynaud, acrorhigose, livedo réticulaire, ergotisme, syndrome amantadinique ou syndrome acrodynique. Les explorations complémentaires n'aident pas à l'enquête étiologique. Les diagnostics positif et étiologique reposent sur l'anamnèse. Les auteurs précisent les principales caractéristiques des artériopathies induites par les dérivés de l'ergot de seigle, les bêtabloqueurs, les chimiothérapies antinéoplasiques, les inhibiteurs calciques, les anorexigènes, le sumatriptan et d'autres molécules pour lesquelles les preuves d'imputabilité sont moins bien établies. Sont également abordées les artériopathies iatrogènes non médicamenteuses, toxiques professionnelles, et celles induites par consommation de drogue (cannabis, cocaïne, amphétamine).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Phénomène de Raynaud, Acrorhigose, Livedo, Ergotisme, Érythermalgie, Acrocyanose, Iatrogénie


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Stratégie de la conduite des examens chez le patient polyvasculaire
  • S. Kownator, J.-P. Beregi, P. Delsart, P. Lacroix, P.-Y. Marie, E. Messas, D. Mohty, C. Mounier Vehier, M. Perrin, A. Rossi, V. Aboyans, au nom du groupe vasculaire thrombose de la Société française de cardiologie
| Article suivant Article suivant
  • Artériopathies mésentériques
  • C. Martineau, O. Pellerin, J.-M. Alsac, P. Julia, C. Cellier, L. Baranes, M. Barret

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.