Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Epidémiologie, diagnostic et pronostic du cancer de la prostate - 10/08/17

Epidemiology, diagnosis and prognosis of prostate cancer

Doi : 10.1016/j.mednuc.2017.06.009 
M. Terrier a , J.E. Terrier a, P. Paparel a, N. Morel-Journel a, A. Baldini a, A. Ruffion a, , b
a Service d’urologie, hôpital de Lyon-Sud, hospices civils de Lyon, 165, chemin du Grand-Revoyet, 69310 Pierre-Bénite, France 
b INSERM 1052, CNRS 5286, centre de recherche en cancérologie de Lyon, université Lyon 1, 69373 Lyon cedex 08, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le jeudi 10 août 2017
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Le cancer de la prostate est le plus fréquent des cancers et représente la 3e cause de mortalité par cancer chez les hommes de 50 ans ou plus, en France et en Europe. L’incidence diminue grâce à une pratique plus ciblée du dépistage et à l’amélioration des outils diagnostiques. Le dépistage de masse n’est pas recommandé. Le diagnostic individuel précoce repose sur un dosage du taux de Prostate Specific Antigene (PSA) associé au toucher rectal, annuellement, chez les hommes entre 50 et 75 ans ayant une espérance de vie supérieure à 10 ans. En cas de suspicion clinique et/ou biologique de cancer de prostate, des biopsies prostatiques sont réalisées. Les examens recommandés dans le bilan d’extension des cancers prostatiques de risque intermédiaire et élevé sont l’IRM prostatique, la scintigraphie osseuse, le TDM TAP (forme métastatique) et, parfois, le PET scan à la choline. Les thérapeutiques curatives sont proposées aux hommes ayant une probabilité de survie10 ans, atteints d’un cancer localisé ou localement avancé. Les prises en charge standards pour les tumeurs localisées sont la surveillance active, la curiethérapie, la chirurgie (prostatectomie) et la radiothérapie externe, seule avec l’hormonothérapie et/ou la chirurgie. Les prises en charge expérimentales pour des tumeurs localisées sont les traitements focaux (photothérapie dynamique, ultrasons focalisés). Pour les formes les plus agressives, l’intérêt de la chimiothérapie est en cours d’étude. Le cancer de la prostate évolue lentement. Il est de bon pronostic s’il est pris en charge précocement. La mortalité est tardive et en diminution.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Prostate cancer is the most frequent of cancers and represents the third leading cause of death by cancer, for men over 50years, in France and Europe. The incidence decreases since about ten years. Mass screening is not recommended. Individual early diagnosis is based on a yearly exam including Prostate Specific Antigene (PSA) blood test and a digital rectal exam. The target for this diagnostic approach are men from 50to 75years with more than 10years of life expectancy. A series of prostatic biopsy are carried out in case of clinical and/or biological prostate cancer suspicion. The additional examinations recommended in the assessment of extension of prostate cancer with intermediate and high risk are: MRI, bones scintigraphy, scan CAP (metastatic stage), and sometimes Choline PET-CT. Curative treatments are proposed to men with a probability of survival over 10years, suffering from localized or locally advanced cancer. Gold standard treatments are: active surveillance, radical prostatectomy, brachytherapy, radiotherapy alone or with surgery and/or hormone therapy. Experimental treatments of localized tumors are: focal treatments (phototherapy dynamic, high intensity focused ultrasound). For the more advanced forms, the interest of early chemotherapy is extensively studied.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer de prostate, Épidémiologie, Dépistage individuel, Diagnostique, Pronostique

Keywords : Prostate cancer, Epidemiology, Individual screening, Diagnostic, Prognostic


Plan


 Présentation faite lors des 74e Journées Scientifiques de l’ACOMEN— 25–26 novembre 2016 —Médecine Nucléaire et Cancer de la Prostate.


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.