Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Travail précaire et parcours de formation en anesthésie-réanimation : engagements ou opportunités ? - 11/08/17

Precarious work and training course in anesthesia and intensive care: Commitments or opportunities?

Doi : 10.1016/j.anrea.2017.02.003 
Romain Caillierez 1, Georges Romero 2, Thomas Lieutaud 3,
1 Hôpital Saint-Luc–Saint-Joseph, service anesthésie-réanimation, 20, quai Claude-Bernard, 69007 Lyon, France 
2 Centre Léon-Bérard de lutte contre le cancer, service d’anesthésie-réanimation, 28, promenade Léa-et-Napoléon-Bullukian, 69008 Lyon, France 
3 Université Lyon 1, universités de Lyon, UMRESTTE, UMRT 9405, 69373 Lyon, France 

Thomas Lieutaud, Université Lyon 1, universités de Lyon, UMRESTTE, UMRT 9405, 69373 Lyon, France.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le vendredi 11 août 2017

Résumé

Introduction

L’emploi précaire est en augmentation y compris dans le travail intellectuel. Il s’exprime sous la forme d’instabilités géographiques, statutaires, financières. Il peut néanmoins constituer une opportunité de formation ou de revenus et représenter un objectif professionnel à l’issue de la formation.

Matériel et méthodes

Après accord écrit, 128 résidents du diplôme d’anesthésie en réanimation de la 2e à la 5e année (DESAR 2–5) ont été contactés par mail pour répondre à un questionnaire disponible sur le internet. L’objectif était de déterminer la proportion de DESAR souhaitant travailler dans un emploi temporaire à l’issue de leur formation. Les autres objectifs étaient de connaître le taux de DESAR ayant déjà travaillé comme précaires et leur motivation, l’évaluation qu’ils avaient faite des médecins précaires, et la volonté de travailler à temps partiel.

Résultats

Parmi les 87 répondants (67 %), seuls 9 % se déclaraient prêts à opter pour un statut temporaire à long terme à l’issue de leur formation. Près de 95 % des DESAR 5 avaient travaillé comme précaire considérant ce temps comme formateur. Les DESAR évaluaient les médecins précaires comme étant du même niveau que les permanents. Les femmes souhaitaient un emploi à temps partiel, deux fois plus fréquemment que les hommes (35 % vs 17,5 %).

Discussion

La précarisation du travail intellectuel touche les DESAR qui en ont une perception positive. Pourtant, un faible nombre souhaite s’engager dans cette voie sur le long terme et n’y voit qu’un passage dans leur parcours de formation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Precarious work rate is increasing around modern world including those in intellectual positions. Insecurity is expressed by uncertainties in geographical, status and financial consequences. However, insecurity can help during the academic curses, through the increase in experience or incomes, and can finally be considered as a long-term position.

Material and methods

We questioned by web all 128 residents in anaesthesiology and intensive care (RAIC) of a French administrative area. The primary endpoint was to evaluate the rate of residents that would like to engage in precarious position at the end of their academic course. The secondary endpoints were to identify the rate of resident that has already worked in precarious position and the reasons why, the evaluation they made about precarious physicians they have met at hospital, and the desire to work in a part time position.

Results

Among the 87 residents responding to the survey, only 9% were aiming at work in a precarious position. Around 95% of resident in their fifth year have already worked in a temporary position and considered this work as positive in their course. They considered the medical competencies of senior physician working in long-term temporary position as equivalent to those of the permanent physicians. Women were twice more likely than men to seek for part time position (35% vs. 17.5%).

Discussion

RAIC have experienced precarious positions with a positive feeling as a step in their academic and professional course. However, only few of them wish to engage in such precarious position.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Remplacement, Travail temporaire, Anesthésie réanimation, Formation, Résidents-internes, Précarité, Carrière

Keywords : Locum tenens, Anaesthesiology and intensive care physicians, Training, Resident, Career, Temporary position


Plan


© 2017  Société française d'anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.