Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Ressenti des patients lorsque la sexualité est abordée par un médecin généraliste : étude qualitative sur 96 patients adultes du Languedoc-Roussillon, France - 12/08/17

Patients’ feelings when sexuality is discussed by a general practitioner: Qualitative study of 96 adult patients from Languedoc-Roussillon, France

Doi : 10.1016/j.sexol.2017.04.002 
A. Zeler , 1 , C. Troadec
 Cabinet de psychologie et sexologie médicale, 5, grand rue, 34430 Saint-Jean-de-Vedas, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

De nombreux médecins évitent d’aborder la sexualité avec leurs patients, en particulier parce qu’ils craignent d’être intrusifs. L’objectif de ce travail est de déterminer la proportion de patients effectivement gênés par cette question.

Méthodologie

Une étude qualitative a été réalisée auprès de 96 patients de 18 à 86 ans répartis dans 4 cabinets médicaux du Languedoc-Roussillon. Durant des consultations de routine de médecine générale, la question « comment va la sexualité ? » a été posée par un médecin généraliste remplaçant. Dans un second temps, le ressenti des patients par rapport à cette question a été recueilli lors d’entretiens semi-directifs.

Résultats

Trente-quatre patients (35 %) ont été surpris par cette question. Sept patients (7 %) ont trouvé la question malvenue. Quatre-vingt-neuf patients (93 %) ont eu un ressenti neutre ou positif. Soixante-dix-huit patients (81 %) étaient pour que l’histoire sexuelle fasse partie intégrante de la consultation de médecine générale (50 % étaient favorables à un dépistage systématique des dysfonctions sexuelles, 31 % à un dépistage ciblé). Deux patients (2 %) ont trouvé que cette question les avait mis en confiance et avait renforcé le colloque singulier.

Discussion

Cette étude montre qu’il existe un décalage entre les croyances des médecins, qui craignent d’embarrasser leurs patients en abordant l’intimité sexuelle et les attentes des patients, qui ont accueilli, à 93 %, de manière favorable cette question.

Conclusion

La plupart des patients ne ressentent pas comme intrusif le fait d’être interrogés sur leur sexualité par le médecin généraliste, même s’ils sont venus consulter pour un motif différent. Aborder cette question nécessite un cadre approprié mêlant confiance, bienveillance et empathie. Si ces éléments sont réunis, le patient sera capable de dépasser sa surprise et saura qu’un espace de liberté lui est ouvert.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

Many medical doctors avoid discussing sexuality with their patients, especially because they are afraid of invading their privacy. The objective of this work is to determine the proportion of patients who actually feel embarrassed by this question.

Methods

A qualitative study was carried out among 96 patients aged from 18 to 86 years old within 4 medical practitioners in the French region of Languedoc-Roussillon. During a general medical routine consultation, the question “How is your sexuality going?” was asked by a substitute general practitioner. Secondly, during semi-structured interviews, the patients were asked how they felt about this question.

Results

Thirty-four patients (35%) were surprised by this question. Seven patients (7%) found the question inappropriate. Eighty-nine patients (93%) had a neutral or positive feeling. Seventy-eight patients (81%) were in favor of sexual history being part of the general medical consultation (50% were in favor of systematic screening for sexual dysfunction while 31% supported targeted screening). Two patients (2%) found that this question boosted their confidence and reinforced the doctor–patient bond.

Discussion

This study highlights the existence of a discrepancy between the physicians’ concern of embarrassing their patients when discussing sexual intimacy, and the patients’ expectations, 93% of whom had positive feelings regarding this question.

Conclusion

Most patients do not view questions about their sexuality from a general practitioner as privacy-invasive, even if they had a consultation for different reasons. Addressing this issue requires an appropriate framework that combines trust, benevolence and empathy. If these elements are brought together, the patient will be able to overcome his surprise and know that he can enjoy the opportunity of speaking freely.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sexualité, Médecins généralistes, Relation médecin–patient, Dépistage, Ressenti

Keywords : Sexuality, General practitioner, Encounter doctor–patient, Screening, Feeling


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 26 - N° 3

P. 136-145 - juillet 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Evaluation of sexual dysfunction in women with type 2 diabetes
  • M. Ammar, L. Trabelsi, A. Chaabene, N. Charfi, M. Abid
| Article suivant Article suivant
  • What Danish patients want: Gender, profession and age of therapist
  • A.D. Højgaard, B.S. Laursen

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.