Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Syndrome de Muir-Torre et syndrome de Turcot - 13/08/17

Muir-Torre syndrome and Turcot syndrome

Doi : 10.1016/j.annder.2017.01.017 
C. Velter a, , P. Caussade b, J.-P. Fricker c, B. Cribier a
a Clinique dermatologique, hôpitaux universitaires de Strasbourg, université de Strasbourg, 1, place de l’Hôpital, 67091 Strasbourg, France 
b Cabinet de dermatologie, 19, rue de l’Observatoire, 67000 Strasbourg, France 
c Oncogénétique, centre Paul-Strauss, 3, rue de la Porte de l’Hôpital, 67065 Strasbourg, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le syndrome de Lynch (SL) est un syndrome de prédisposition génétique à certains cancers qui associe chez un même individu, ou dans un contexte familial, une tumeur viscérale principalement colo-rectale avec un risque élevé d’autres cancers synchrones ou métachrones. Le SL est lié à des mutations de gènes codant pour des protéines du système de réparation de l’ADN. Il existe des variantes phénotypiques du SL, dont le syndrome de Muir-Torre (SMT) et le syndrome de Turcot (ST), qui prédisposent tous deux au cancer colo-rectal. Ils se distinguent par l’association de tumeurs sébacées bénignes ou malignes pour le SMT et de tumeurs du système nerveux central pour le ST.

Observation

Un homme de 59 ans, ayant pour antécédent un cancer colique droit à l’âge de 36 ans, consultait pour une lésion du nez dont l’examen histopathologique révélait un carcinome sébacé. Une étude en immunohistochimie montrait une perte d’expression des protéines MSH2 et MSH6, suggérant fortement le diagnostic de SMT. Son fils avait développé 8 ans auparavant un glioblastome mortel ; le phénotype paternel de SMT rendait probable l’hypothèse d’un ST chez le fils.

Discussion

Cette observation suggère que plusieurs variantes du syndrome de Lynch peuvent être observées dans une même famille. La question du dépistage des tumeurs cérébrales chez les patients atteints d’un SMT et leurs apparentés est soulevée par ce cas, même s’il n’y a pas de recommandation allant en ce sens. Les recommandations actuelles consistent principalement en une surveillance digestive et gynécologique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Lynch syndrome (LS) is a syndrome that carries a genetic predisposition to certain cancers associating, either in a single individual or in a family, a visceral tumour, mainly colorectal, with a high risk of other synchronous or metachronous cancers. LS is linked with mutations in the genes coding for proteins in the DNA repair system. Phenotypic variants of SL exist, including Muir-Torre syndrome (MTS) and Turcot syndrome (TS), both of which predispose to colorectal cancer. They may be distinguished by the presence of benign or malignant sebaceous tumours in MTS, and tumours of the central nervous system in TS.

Patients and methods

A 59-year-old man, with a history of right colon cancer at the age of 36 years, consulted for a nose lesion shown by histopathological examination to be a sebaceous tumour. Immunohistochemistry revealed loss of expression of proteins MSH2 and MSH6, strongly suggesting a diagnosis of MTS. Eight years earlier, the man's son had developed a fatal glioblastoma; given the paternal phenotype of MTS, the hypothesis of TS in the son is probable.

Discussion

This case suggests that several variants of Lynch syndrome may be seen within the same family. It raises the issue of screening for cerebral tumours in patients with MTS and in their family members, even though such a recommendation does not exist; current recommendations in fact consist primarily of gastrointestinal and gynaecological monitoring.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Syndrome de Muir-Torre, Syndrome de Turcot, Tumeurs sébacées, Instabilité des microsatellites, Génétique

Keywords : Muir-Torre syndrome, Turcot syndrome, Sebaceous gland neoplasms, Microsatellite instability, DNA mismatch repair genes


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 144 - N° 8-9

P. 525-529 - août 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’infection à Zika virus : mise au point
  • A. Guillier, E. Amazan, A. Aoun, E. Baubion, C. Derancourt
| Article suivant Article suivant
  • Lymphœdème des membres inférieurs révélant une linite gastrique
  • S. Nguyen, D. Ouvrier, D. Massalou, P. Viau, A. Chevallier, S. Patouraux, T. Passeron, J.-P. Lacour, H. Montaudié

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.