Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Autobronzants et bronzants artificiels - 19/08/17

Self-tanning and sunless tanning products

Doi : 10.1016/j.annder.2017.03.021 
M.-C. Martini
 109, route de Limonest, 69380 Lissieu, France 

Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le samedi 19 août 2017
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Les autobronzants actuellement sur le marché sont pratiquement tous à base de dihydroxyacétone (DHA) associée ou non à l’érythrulose, à des dérivés de tyrosine, parfois à une naphtoquinone. La coloration obtenue, voisine du bronzage naturel, est due à la combinaison chimique de la DHA avec les acides aminés de la peau selon la réaction de Maillard. Il y a formation de mélanoïdines, pigments polymériques, fixés dans le stratum corneum qui y demeurent jusqu’à desquamation des cornéocytes. Cette coloration est donc semi-permanente, bien tolérée par la peau. La formulation des produits est délicate et leur conservation difficile mais aucune autre substance ne fournit de résultats plus satisfaisants et plus durables.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Practically all currently available self-tanning products have as their active ingredient dihydroxyacetone (DHA), which may or may not be combined with erythrulose, tyrosine derivatives, and occasionally a naphthoquinone. The resulting skin tone, which resembles a natural tan, is due to chemical combination of the DHA with amino acids in the skin through the Maillard reaction. Polymer pigments known as melanoidins are formed and are fixed in the stratum corneum, where they remain until corneocyte desquamation occurs. The colouring thus achieved is semi-permanent and is well tolerated by skin. While the formulation of such products is complex and their storage difficult, no other substances provide more satisfactory or more lasting results.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Autobronzants, Dihydroxyacétone, DHA, Érythrulose, Troxérutine, Tyrosine, Mélanotan, Mélanoïdines

Keywords : Self-tanning products, Dihydroxyacetone, DHA, Erythrulose, Troxerutin, Tyrosine, Melanotan, Melanoidins


Plan


 Cet article est paru initialement dans l’EMC (Elsevier Masson SAS, Paris), Cosmétologie et Dermatologie esthétique 2015;10(1):1–5 [Article 50-170-D-10]. Nous remercions la rédaction de l’EMC - Cosmétologie et Dermatologie esthétique pour son aimable autorisation de reproduction. DOI de l’article original : http://dx.doi.org/10.1016/S2211-0380(15)68943-8.


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.