Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Recherche de stupéfiant par bandelettes urinaires – suspicion de réaction croisée entre fentanyl et fenspiride - 30/08/17

Search for narcotics by urine drug testing – suspected cross-reaction between fentanyl and fenspiride

Doi : 10.1016/j.toxac.2017.08.001 
Mathieu Chappuy a, , Aurélie Berger-Vergiat a, Sabine Cohen b, Delphine Ragonnet a, Alexandra Boucher c
a Centre de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie groupement hospitalier centre hospices civils de Lyon, 69003 Lyon, France 
b Laboratoire de toxicologie groupement hospitalier sud, hospices civils de Lyon, 69310 Pierre-Bénite, France 
c Service hospitalo-universitaire de pharmacotoxicologie, centre d’addictovigilance, hospices civils de Lyon, 69003 Lyon, France 

Auteur correspondant. Centre de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie groupement hospitalier centre, 5, place d’Arsonval, 69437 Lyon cedex 03, France.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mercredi 30 août 2017

Résumé

Introduction

Le centre de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie de l’hôpital Édouard-Herriot (CHU hospices civils de Lyon) suit environ 480 patients ambulatoires dont 150 en délivrance méthadone. Fin 2016, les autorités de santé ont informé les professionnels de la présence de fentanyl dans des poudres vendues comme de la cocaïne ou de l’héroïne avec potentiellement des décès par overdose. Parallèlement et depuis peu, nous disposons en France d’un antidote contre les overdoses aux opiacés sous forme de naloxone intranasale.

Objectifs

Évaluer l’ampleur de cette alerte sur les patients en recherchant le fentanyl dans les urines des patients consommateurs d’opiacés (hors substitution) et/ou de cocaïne.

Matériels et méthodes

Un recours à la toxicologie urinaire par dépistage immunochromatographique sur bandelettes urinaires a eu lieu. Cette technique présente l’avantage d’avoir une réponse en quelques minutes et permet d’adapter la prise en charge si cela est nécessaire.

Résultats

Les recherches sont restées négatives (n=17) à l’exception d’un résultat « douteux » réalisé après un test immunochromatographique urinaire positif à la cocaïne.

Conclusion

Afin de lever le doute, nous avons eu recours à une méthode de criblage par chromatographie liquide, couplée à la spectrométrie de masse haute résolution (LCMS-HR) disponible au laboratoire de toxicologie qui a affirmé l’absence de fentanyl et mis en évidence la présence de fenspiride. Le patient a confirmé par la suite être traité depuis quelques jours par Pneumorel®. Il convient donc de rester vigilant avec les bandelettes urinaires et le risque potentiel de faux positif non documenté.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

The Addictology Center of the Edouard Herriot Hospital (Lyon University Hospital) is a center that follows approximately 480 ambulatory patients, 150 of whom are methadone-dispensed. At the end of 2016, Health Authorities informed the healthcare professionals of the presence of fentanyl in powders sold as cocaine or heroin with potentially deaths by overdose. Recently in France, an antidote (naloxone nasal spray) is available.

Objective

In order to assess the magnitude of this alert on patients in care, a search for fentanyl in the urine of opioid (excluding substitution) and/or cocaine patients seems relevant.

Materials and methods

Recourse to urinary toxicology by immunochromatographic rapid test in urine has been performed. This technique allows you to have an answer in a few minutes in order to adapt the treatment if necessary.

Results

Research has remained negative (n=17) with the exception of a questionable result after a positive immunochromatographic rapid test with cocaine.

Conclusion

In order to remove the doubt, we used a method by liquid chromatography with mass spectrometry high-resolution detection (LCMS-HR) available in the laboratory of toxicology which affirmed the absence of fentanyl and showed the presence of fenspiride. The patient subsequently confirmed being treated for a few days by Pneumorel®. It is therefore advisable to remain vigilant with the urine drug testing and the potential risk false positive undocumented.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Fentanyl, Fenspiride, Bandelette urinaire, Réaction croisée

Keywords : Fentanyl, Fenspiride, Urine drug testing, Cross-reaction


Plan


© 2017  Société Française de Toxicologie Analytique. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.