Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Three-dimensional imaging, an important factor of decision in breast augmentation - 12/09/17

L’imagerie en trois dimensions, un important facteur de décision pour l’augmentation mammaire

Doi : 10.1016/j.anplas.2017.07.019 
A. de Runz a, , b , D. Boccara c, N. Bertheuil d, F. Claudot b, M. Brix a, E. Simon a
a Service de chirurgie maxillofaciale, plastique, reconstructrice et esthétique, hôpital Central, CHU de Nancy, 29, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 54000 Nancy, France 
b EA 7299, ETHOS, faculté de médecine de Nancy, Université de Lorraine, 54000 Nancy, France 
c Plastic, Reconstructive and Cosmetic and Burn Surgery Unit, hôpital Saint-Louis, 75010 Paris, France 
d Service de chirurgie plastique, hôpital Sud, CHU de Rennes, 35200 Rennes, France 

Corresponding author.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mardi 12 septembre 2017

Summary

Introduction

Since the beginning of the 21st century, three-dimensional imaging systems have been used more often in plastic surgery, especially during preoperative planning for breast surgery and to simulate the postoperative appearance of the implant in the patient's body. The main objective of this study is to assess the patients’ attitudes regarding 3D simulation for breast augmentation.

Method

A study was conducted, which included women who were operated on for primary breast augmentation. During the consultation, a three-dimensional simulation with Crisalix was done and different sized implants were fitted in the bra.

Results

Thirty-eight women were included. The median age was 29.4, and the median prosthesis volume was 310mL. The median rank given regarding the final result was 9 (IQR: 8–9). Ninety percent of patients agreed (66% absolutely agreed, and 24% partially agreed) that the final product after breast augmentations was similar to the Crisalix simulation. Ninety-three percent of the patients believed that the three-dimensional simulation helped them choose their prosthesis (61% a lot and 32% a little). After envisaging a breast enlargement, patients estimated that the Crisalix system was absolutely necessary (21%), very useful (32%), useful (45%), or unnecessary (3%). Regarding prosthesis choice, an equal number of women preferred the 3D simulation (19 patients) as preferred using different sizes of implants in the bra (19 patients).

Conclusion

The present study demonstrated that 3D simulation is actually useful for patients in order to envisage a breast augmentation. But it should be used as a complement to the classic method of trying different sized breast implants in the bra.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

Depuis le début du 21e siècle, l’imagerie en trois dimensions est de plus en plus utilisée en chirurgie et notamment en préopératoire dans la chirurgie mammaire pour simuler l’apparence de l’implant mammaire. L’objectif principal de l’étude est d’évaluer l’impression des patientes sur l’usage de l’imagerie 3D dans la mastoplastie d’augmentation.

Méthode

L’étude inclut les patientes opérées d’une augmentation mammaire primaire ayant bénéficié en préopératoire d’une simulation 3D avec Crisalix et l’essai de prothèses dans le soutien gorge.

Résultats

Trente-huit patientes étaient incluses. L’âge médian était de 29,4 ans et le volume médian implanté de 310mL. La note donnée au résultat final est de 9/10 (IQR : 8–9). Quatre-vingt-dix pourcent des patientes sont d’accord que le résultat final est similaire à la simulation par Crisalix (66 % absolument d’accord et 24 % partiellement). Quatre-vingt-treize pourcent des patientes pensent que la simulation les a aidées à choisir leurs prothèses (61 % beaucoup et 32 % un peu). Pour envisager une augmentation mammaire, 21 % des patientes estiment que Crisalix est absolument nécessaire, 32 % qu’il est très utile et 45 % utile. Et 3 % inutile. Pour le choix des prothèses, autant de patientes préfèrent l’essai de prothèse dans le soutien gorge (19 patientes) que l’usage de Crisalix (19 patientes).

Conclusion

L’étude démontre qu’actuellement la simulation en trois dimensions est utile pour envisager une augmentation mammaire. Mais elle doit-être utiliser comme un complément de la méthode classique d’essai de prothèse dans le soutien-gorge.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Three-Dimensional, Mammoplasty, Imaging, Breast implants, Photography, Decision Making

Mots clés : Imagerie tridimensionnelle, Mammoplastie, Implants mammaires, Photographie, Prise de décision


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.