Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Infertilité et endométriose digestive : faut-il opérer ? - 12/09/17

Bowel endometriosis and infertility: Do we need to operate?

Doi : 10.1016/j.gofs.2017.07.002 
M. Bourdon a, b, 1, P. Santulli a, , b, c, 1 , L. Marcellin a, b, c, M.C. Lamau a, C. Maignien a, C. Chapron a, b, c
a Div. Reproductive Endocrine and Infertility, Department of Gynecology Obstetrics II and Reproductive Medicine, faculté de médecine, université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité, hôpital universitaire Paris centre (HUPC), centre hospitalier universitaire (CHU) Cochin, Assistance publique–hôpitaux de Paris (AP–HP), bâtiment Port-Royal, 53, avenue de l’Observatoire, 75679 Paris 14, France 
b Inserm U1016, Department “Development, Reproduction and Cancer”, institut Cochin, université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité, 75679 Paris 14, France 
c Inserm U1016, Department “Development, Reproduction and Cancer”, institut Cochin, université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité, Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’endométriose, pathologie bénigne inflammatoire dont la physiopathologie reste mal élucidée, est source de douleurs pelviennes et d’infertilité. Une des caractéristiques principales de l’endométriose est son hétérogénéité clinique et anatomique (lésions péritonéales superficielles, ovariennes et/ou profondes infiltrantes). Parmi les atteintes profondes, une forme particulièrement sévère est l’atteinte digestive. Elle est retrouvée chez 8–12 % des patientes présentant une endométriose profonde. Cette atteinte, surtout en cas d’infertilité associée, constitue un réel challenge pour le gynécologue, posant la délicate question de la conduite à tenir au plan thérapeutique. En effet, l’exérèse chirurgicale complète des lésions, bien qu’efficace sur les douleurs et semblant améliorer la fertilité spontanée, implique des gestes techniquement difficiles et présente un risque non négligeable de complications sévères. Le recours à l’assistance médicale à la procréation (AMP) constitue une alternative pertinente pour améliorer les chances de grossesse. Le choix entre les deux stratégies thérapeutiques est donc très débattu. Les bénéfices et risques de ces deux options doivent être pris en considération et expliqués au couple. L’objectif de ce travail est d’apporter des éléments de réponse à la question suivante : Faut-t-il opérer les patientes infertiles présentant une endométriose digestive ?

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Endometriosis is a benign chronic inflammatory disease, whose pathogenesis is still unclear. Endometriosis is responsible for infertility and/or pelvic pain. One of the most important features of the disease is the heterogeneity (clinical and anatomical: superficial peritoneal, ovarian and/or deep infiltrating lesions). Bowel involvement constitutes one particularly severe form of the disease, affecting 8–12% of women with deep endometriosis. In case of associated infertility, bowel endometriosis constitutes a real therapeutic challenge for gynecologists. Indeed, while complete resection of the lesions alleviates pain and seems to improve spontaneous fertility, surgery remains technically challenging and may cause severe complications. Reverting to assisted Reproductive Technology (ART) is another valuable therapeutic option regarding pregnancy rates. Thus, the choice between surgical management or ART is still debated. Benefits and risks of these two options should be considered and discussed before planning treatment. In the present study, we aimed to answer the question: Bowel endometriosis and infertility: do we need to operate?

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Endométriose digestive, Infertilité, Chirurgie, Aide médicale à la procréation

Keywords : Bowel endometriosis, Infertility, Surgery, Assisted reproductive technology


Plan


 Cet article est issu d’une communication présentée lors des 22e Journées nationales de la Fédération française d’étude de la reproduction (Tours, 13–15 septembre 2017).


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 45 - N° 9

P. 486-490 - septembre 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pratique du frottis cervicovaginal après 65 ans
  • I. Enderle, F.-A. Le Baccon, M. Pinsard, Y. Joueidi, V. Lavoué, J. Levêque, K. Nyangoh Timoh
| Article suivant Article suivant
  • Gestion prénatale des fœtus avec un périmètre crânien inférieur au 3e percentile
  • P. Mace, M. Milh, N. Girard, S. Sigaudy, E. Quarello

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.