Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Protection cérébrale de l’enfant né prématuré par le sulfate de magnésium - 12/09/17

Neuroprotection for preterm infants with antenatal magnesium sulphate

Doi : 10.1016/j.sagf.2017.07.003 
S. Marret a, , b , P.-Y. Ancel c, d, e
a Service de pédiatrie néonatale et réanimation - neuropédiatrie, centre de référence des troubles des apprentissages de l’enfant, CAMSP, hôpital Charles-Nicolle, CHU de Rouen, 76031 Rouen cedex, France 
b Équipe Inserm-Région (ERI28), handicap périnatal, institut de recherche et d’innovation biomédicale, faculté de médecine et de pharmacie de Rouen, université de Normandie, 76000 Rouen, France 
c Équipe Inserm d’épidémiologie obstétricale, périnatale et pédiatrique (U1153), Inserm, centre de recherche d’épidémiologie et biostatistiques Cité Paris Sorbonne, 75005 Paris, France 
d Université Paris Descartes, Paris, France 
e Unité de recherche clinique, centre d’investigation clinique, P1419, hôpital Cochin Broca Hôtel-Dieu, 75006 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 17
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Évaluer chez l’enfant né prématuré les bénéfices neuroprotecteurs et les risques de l’administration anténatale de sulfate de magnésium (MgSO4) aux femmes à risque imminent d’accouchement prématuré.

Matériel et méthodes

Bases de données informatiques MedLine, de la Cochrane Library et recommandations des sociétés savantes internationales.

Résultats

Compte tenu du bénéfice démontré de l’administration anténatale de MgSO4 intraveineux sur la réduction des taux de paralysie cérébrale et de troubles du développement moteur de l’enfant né prématuré, elle est recommandée à toutes les patientes dont l’accouchement imminent est attendu ou programmé avant 32 SA (grade A). L’analyse de la littérature constate un effet protecteur indépendant de l’âge gestationnel chez le grand prématuré, du type de grossesse (monofœtale ou multiple) ou des causes de prématurité (NP2). Son administration est donc recommandée en cas de grossesse monofœtale ou multiple et quelle que soit la cause de la prématurité (grade B). Il est recommandé une dose de charge de 4g et proposé d’utiliser une dose d’entretien de 1g/h jusqu’à l’accouchement avec une durée maximale de 12h sans dépasser une dose cumulée de 50g (accord professionnel). Ces doses sont dénuées d’effets secondaires maternels délétères sévères ou d’effets indésirables chez le nouveau-né (NP1).

Conclusion

Il est recommandé d’administrer du MgSO4 à la femme dont l’accouchement avant 32 SA est imminent, qu’il soit attendu ou programmé (grade A), avec une dose de charge de 4g IV suivie d’une dose d’entretien de 1g/h pendant 12h, que la grossesse soit unique ou multiple et quelle que soit la cause de la prématurité (accord professionnel).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

To evaluate in preterm born children the neuroprotective benefits and the risks, at short- and long-term outcome, of the antenatal administration of magnesium sulphate (MgSO4) in women at imminent risk of preterm delivery.

Material and methods

Computer databases Medline, the Cochrane Library and the recommendations of various international scientific societies.

Results

Given the demonstrated benefit of antenatal MgSO4 intravenous administration on the reduction of cerebral palsy rates and the improvement of motor development in children born preterm, it is recommended for all women whose imminent delivery is expected or programmed before 32 weeks of gestation (WG) (grade A). The analysis of the literature finds no argument for greater benefit of antenatal MgSO4 administration in sub-groups of gestational age, or depending on the type of pregnancy (single or multiple pregnancy) or with the cause of preterm birth (NP2). Its administration is recommended before 32 WG, if single or multiple pregnancy, whatever the cause of prematurity (grade B). It is recommended 4g loading dose (professional consensus). With a loading dose of 4g intravenous (IV) in 20min, the serum magnesium is lower than with intramuscular suggesting a preference for the IV route (professional consensus). It is proposed to use a maintenance dose of 1g/h until delivery with a maximum recommended duration of 12hours without exceeding a cumulative dose of 50g (professional consensus). These doses are without severe adverse maternal side effects or adverse effects in newborns at short- and medium-term outcome (NP1).

Conclusion

It is recommended to administer magnesium sulfate to the women at high risk of imminent preterm birth before 32 WG, whether expected or planned (grade A), with a 4g IV loading dose followed by a maintenance dose of 1g/h for 12hours (professional consensus), the pregnancy is single or multiple, whatever the cause of prematurity (professional consensus).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sulfate de magnésium, Paralysie cérébrale, Devenir scolaire, Hémorragie intracrânienne, Prématurité

Keywords : Magnesium sulfate, Cerebral palsy, At school outcome, Intraventricular haemorrhage, Preterm birth


Plan


 Cet article a fait l’objet d’une première publication dans « Journal de gynécologie obstétrique », volume 45, issue 10, décembre 2016, pages 1418–1433.


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 16 - N° 4

P. 262-278 - septembre 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Zoom sur Eduscol, informer et accompagner les professionnels de l’éducation http://www.eduscol.education.fr/
  • C. Blanchot-Isola
| Article suivant Article suivant
  • Recommandations pour la pratique clinique : prévention de la prématurité spontanée et de ses conséquences (hors rupture des membranes) — Texte des recommandations (texte court)
  • L. Sentilhes, M.-V. Sénat, P.-Y. Ancel, E. Azria, G. Benoist, J. Blanc, G. Brabant, F. Bretelle, S. Brun, M. Doret, C. Ducroux-Schouwey, A. Evrard, G. Kayem, E. Maisonneuve, L. Marcellin, S. Marret, N. Mottet, S. Paysant, D. Riethmuller, P. Rozenberg, T. Schmitz, H. Torchin, B. Langer

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.