Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Embolie pulmonaire révélant un syndrome néphrotique - 13/09/17

Pulmonary embolism as a presentation of nephrotic syndrome

Doi : 10.1016/j.rmr.2016.12.002 
C. Fraisse a, M. Nouvier b, S. Lainez a, P. Nesme a, S. Ernesto a, G. Devouassoux a,
a Service de pneumologie, bâtiment I, hôpital de la Croix-Rousse, groupement hospitalier nord, hospices civils de Lyon et université Claude-Bernard Lyon 1, 103, grande-rue de la Croix-Rousse, 69317 Lyon cedex 04, France 
b Service de néphrologie hôpital Lyon sud, groupement hospitalier sud, hospices civils de Lyon et université Claude-Bernard Lyon 1, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le syndrome néphrotique (SN) de l’adulte est défini par une protéinurie>3g/24h ou 50mg/kg/jour, une hypoprotidémie <60g/24h, une hypoalbuminémie <30g/L. Le diagnostic étiologique est guidé par l’anatomopathologie quand la ponction biopsie rénale est possible. Les conséquences du SN sont multiples : hypertension artérielle, dénutrition, infections, hypercoagulabilité.

Observation

Nous rapportons l’observation d’une maladie thromboembolique veineuse (MTEV) survenant chez un patient sans facteur de risque thromboembolique particulier, révélant un SN d’évolution spontanément favorable.

Conclusion

La MTEV au cours du SN est fréquente mais sous-estimée. Un bilan exhaustif comprenant un dosage de la protidémie et une recherche de protéinurie est indispensable dans un contexte de MTEV. La découverte d’un SN requiert aussi une évaluation étiologique complète, recherchant notamment une pathologie tumorale maligne. Le traitement de la MTEV dans le cadre d’un SN repose sur une anticoagulation curative et ce tant qu’il persiste. Actuellement, il n’existe pas de consensus concernant la prophylaxie primaire, mais une albuminémie inférieure à 20g/L serait un facteur de risque de thrombose, pouvant justifier une anticoagulation préventive.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

Nephrotic syndrome (NS) in adults is defined by proteinuria>3g/24h or 50mg/kg/d, hypoproteinemia<60g/24h and hypoalbuminemia<30g/L. The final diagnosis is guided by the histopathology evidence when a renal biopsy is possible. The consequences of NS are multiple: high blood pressure, undernutrition, infections and a hypercoagulable state.

Observation

We report the case of a patient presenting with thromboembolic disease, occurring in the absence of other thromboembolic risk factors, which revealed NS with spontaneously favorable evolution.

Conclusion

Thromboembolic disease in NS is frequent but underestimated and may remain underdiagnosed. Thorough investigation – including serum protein levels and testing for proteinuria – are essential in thromboembolism, as is excluding cancer or another cause. The treatment of thromboembolic disease in NS is based on anticoagulation for as long as the NS persists. There is no consensus about primary prophylaxis but an albumin level below 20g/L should be considered as a risk factor of thrombosis and prophylactic anticoagulation should be started.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Syndrome néphrotique, Maladie thromboembolique, Embolie pulmonaire, Thrombose veineuse profonde, Anticoagulation

Keywords : Nephrotic syndrome, Thromboembolic disease, Pulmonary embolism, Deep vein thrombosis, Anticoagulation


Plan


© 2017  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 7

P. 765-769 - septembre 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Apport de l’Xpert MTB/RIF dans le diagnostic étiologique des pleurésies tuberculeuses
  • N.O. Touré, M. Wayzani, K. Thiam, M.F. Cissé, F.B. Mbaye
| Article suivant Article suivant
  • Apport de l’échoendoscopie radiaire dans la prise en charge de l’hémoptysie cryptogénique
  • L. Mhanna, E. Noel-Savina, S. Pontier, M. Jaffro, N. Guibert, C. Hermant, G. Plat, A. Didier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.