Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Échec de plasmaphérèse dans une protéinose alvéolaire pulmonaire auto-immune - 13/09/17

Doi : 10.1016/j.rmr.2017.07.004 
A. Jézéquel 1, , M. Kerjouan 1, M. Lederlin 2, C. Lainé-Caroff 3, C. Camus 4, P. Delaval 1, 5, S. Jouneau 1, 5
1 Service de pneumologie, hôpital Pontchaillou, Rennes, France 
2 Service de radiologie, hôpital Pontchaillou, Rennes, France 
3 Service d’immunologie, thérapie cellulaire et hématopoïèse, hôpital Pontchaillou, Rennes, France 
4 Service de réanimation médicale, hôpital Pontchaillou, Rennes, France 
5 IRSET UMR 1085, université de Rennes 1, Rennes, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La protéinose alvéolaire pulmonaire (PAP) auto-immune est une maladie rare liée à l’accumulation de surfactant au niveau des alvéoles, responsable de signes respiratoires aspécifiques et de troubles de l’hématose. L’aspect de « crazy paving » au scanner thoracique, la présence de matériel granuleux acellulaire éosinophile protéinacé PAS positif au lavage bronchoalvéolaire et un titre sérique élevé d’anticorps anti-GM-CSF permettent d’en faire le diagnostic positif. Nous rapportons le cas d’un patient fumeur de 41 ans entré dans la maladie par une insuffisance respiratoire aiguë. Les grands lavages pulmonaires thérapeutiques, qui sont le traitement de première intention, étaient efficaces seulement quelques semaines, les injections sous-cutanées de GM-CSF n’ont pas apporté de bénéfice. Le rituximab n’avait pas été introduit devant une infection intercurrente à Mycobacterium malmoensae. Les échanges plasmatiques ont alors été essayés. Il s’agit du cinquième cas décrit d’utilisation de cette thérapeutique dans le cadre d’une PAP auto-immune : deux succès et deux échecs avaient été rapportés auparavant. Ce traitement fut inefficace chez notre patient qui a développé parallèlement un cancer bronchique duquel il est décédé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 7

P. 782-783 - septembre 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Des métastases pulmonaires révélatrices d’une nocardiose
  • A. Moui, S. Bordenave, C. Sagan, L. Cellerin, F.X. Blanc
| Article suivant Article suivant
  • Une cause rare d’hémorragie intra-alvéolaire
  • B. Martignac, L. du Couedic, C. Marty

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.