Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le patient BPCO en France est-il vraiment sédentaire ? Résultats de mesures actimétriques réalisées dans 4 villes françaises - 13/09/17

Doi : 10.1016/j.rmr.2017.07.015 
S. de La Fortelle 1, A. Bellocq 2, F. Costes 3, H. Ouksel 4, 8, C. Le Blanc 5, L. Bazerque 6, A. Chambellan 7, 8,
1 L’institut du thorax, service de pneumologie, CHU de Nantes, Nantes, France 
2 Service d’explorations fonctionnelles de la respiration, de l’exercice et de la dyspnée, groupe hospitalier Pitié-Salpétrière Charles-Foix, AP–HP, 75013 Paris, France 
3 Service de médecine du sport et des explorations fonctionnelles, CHU de Clermont Ferrand, Clermont Ferrand, France 
4 Service de pneumologie, CHU d’Angers, Angers, France 
5 Service de médecine physique et réadaptation respiratoire, CHU de Nanted, Nantes, France 
6 Aliseo, France 
7 Service des explorations fonctionnelles, laboratoire « mouvement, interactions, performance », université de Nantes, CHU de Nantes, Nantes, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) est caractérisée par une limitation expiratoire de débit, source de dyspnée et de son cercle vicieux menant au déconditionnement. Ce comportement d’évitement des activités notamment physiques, a un impact considérable sur de nombreux aspects de la vie journalière et sociale qui sont abordés lors d’une réhabilitation respiratoire. Ainsi la mesure de l’activité physique et de sa tolérance représentent-ils des indices pertinents de la sévérité du handicap ? Pourtant l’évaluation objective de l’activité physique d’un patient reste d’un abord délicat et peu réalisée en France.

Objectif

Cette étude rapporte les données de l’activité physique hebdomadaire de patients BPCO de 4 centres (Paris, Saint-Étienne, Nantes et Angers).

Méthode

Les données d’un actimètre (Armband Bodymedia) porté pendant au moins 3 jours de semaine ont été analysées. La dépense énergétique totale, la durée de l’activité physique, le nombre de pas ainsi que les durées d’activité physique en fonction de leur intensité sont rapportées.

Résultats

Quatre-vingt-onze patients BPCO ont été retenus. La valeur médiane du VEMS est de 52 % (IQR : 39–70), l’index BODE est de 3 (IQR : 1–4). La dépense énergétique totale est de 8836kJ (2114kcal) (IQR : 7695–10112), la durée de l’activité physique est de 43min (IQR : 14min–1h24). La podométrie est de 4284 pas (IQR : 2452–7297) par jour. La durée des activités sédentaires est élevée avec 18h43 par jour (IQR : 16h09–20h16). L’activité légère est de 3h47 (IQR : 2h32–5h22) par jour, l’activité modérée de 42min30 (IQR : 14min–1h25). Il n’y a pas d’effet centre, ni d’impact de la saison sur ces résultats.

Conclusion

En France le patient BPCO a un comportement très sédentaire. Il semble se distinguer d’autres pays où l’impact de la saison est rapporté contrairement à nos données. Cependant 74 % d’entre eux réalisent au moins 150 minutes d’activité physique modérée par semaine ce qui est le niveau minimal recommandé actuellement par l’OMS pour maintenir sa santé. Les 10 000 pas conseillés par jour sont atteints chez seulement 9,8 % des patients. L’éducation du patient à la pratique (fractionnée) d’activités physiques variées, et suffisantes en intensité, est un objectif essentiel de sa réhabilitation. Toute l’attention est portée sur les actions à mener pour maintenir ce niveau stable dans la durée afin d’en obtenir les bénéfices santé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 7

P. 787 - septembre 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Hypercalcémie réfractaire révélatrice d’une pneumocystose chez une patiente transplantée bi-pulmonaire
  • M. Penhouët, A. Delbove, I. Danner Boucher, C. Garandeau, A. Magnan, F.X. Blanc
| Article suivant Article suivant
  • Évolution favorable d’une fibrose pulmonaire avec mutation ABCA 3 sous hydroxychloroquine
  • X. Darde, M. Ghanem, L. Plantier, N. Nathan, P. Diot, S. Marchand-Adam

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.