Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La relation de soin à l’épreuve du mensonge - 17/09/17

The relation of care proof against lie

Doi : 10.1016/j.etiqe.2017.07.007 
E. Lemoine a, P. Vassal a, b,

Groupe de réflexion éthique de l’espace éthique Rhône-Alpes (GRE)1

  Thomas Bujon, Laurène Allard, Laura Lange, Dr Jean Noel Bally, Dr Xavier Gocko.

a Espace éthique Rhône-Alpes, faculté de médecine Laennec, 7, rue Guillaume-Paradin, 69008 Lyon, France 
b Service de soins palliatifs, hôpital Bellevue, CHU de Saint-Étienne, 42055 Saint-Étienne cedex 2, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Réfléchir à la relation de soin au cœur de la santé incite à envisager la communication qui s’établit entre le soignant et le soigné et ainsi à réfléchir au grand thème de la vérité. Le rapport du médecin à son malade est-il systématiquement marqué du sceau du discours vrai ? Le contexte légal et social, valorisant l’information claire, loyale et appropriée et consacrant le principe de l’autonomie du patient, tend à faire de la vérité l’exigence même de toute relation. Pour autant, est-il seulement envisageable de livrer chaque élément au patient dès lors que celui-ci est connu du soignant ? Comment en pratique, faire avec des vérités parfois difficiles à dire (pour le soignant) mais aussi et surtout, dures à entendre (pour le patient) ? Comment le praticien peut-il jauger de la capacité qu’aurait le malade à accueillir une information, potentiellement grave, parfois condamnante et souvent violente ? Le peut-il seulement ? Ces interrogations viennent effleurer le thème du mensonge qui peut exister au sein des relations liant les individus dans le monde du soin. Quelle place possède ce mensonge et surtout quel est-il ? De la part du médecin, peut-on l’accepter et l’assumer sans risquer de retomber dans une forme de paternalisme niant la liberté individuelle du patient ? Pire encore, sans atteindre des situations moralement répréhensibles désavouant l’homme lui-même ? Entre la faute morale et une forme de bienfaisance thérapeutique, existe-t-il un juste milieu à travailler dans l’annonce d’une nouvelle qui intègrerait un regard et une réflexion sur la bonne temporalité, le kairos à saisir dans l’intuition d’une relation ? Comment cette parole soignante exprimée dans un souci d’accompagnement se veut elle la plus adaptée au patient ? Comment dire sans trop dire dans un contexte nécessairement teinté d’une incertitude, celle du patient mais également celle du médecin et de la médecine ?

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

To think about the relation of care at the heart of the health incites to envisage the communication which becomes established enter the nursing and the patient and so to think about the big theme of the truth. Is the relationship of the doctor to his patient systematically marked with the seal of the true speech? The legal and social context, valuing the clear, loyal and appropriate information and dedicating the principle of the autonomy of the patient, tends to make of the truth the requirement of any relation. However, it is only possible to deliver every element to the patient since this one is known of the nursing? How in practice, to make with the truths sometimes difficult to say (for the nursing) but also and especially, last to hear (for the patient)? How can the practitioner gauge of the capacity which would have the patient to receive information, potentially serious, sometimes condemning and often forces? Can it only? These interrogations come to skim the topic of the lie which can exist within the relations binding the individuals in the world of the care. Which place has this lie and especially which is it? On behalf of the doctor, can one accept it and assume it without being likely to fall down in a form of paternalism denying the individual freedom of the patient? Worse still, without reaching morally reprehensible situations repudiating the man himself? Between does the moral fault and a therapeutic form of benevolence, exist a happy medium to be worked in the announcement of a news which would integrate a glance and a reflection on good temporality, the kairos to be seized in the intuition of a relation? How does this looking after word expressed in a preoccupation with an accompaniment want to be it the most adapted to the patient? How to say without saying too much in a context necessarily tinted of an uncertainty, that of the patient but also that of the doctor and medicine?

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Relation de soins, Mensonge, Éthique, Vérité, Communication

Keywords : Relation of care, Lies, Ethics, Truth, Communication


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 14 - N° 3

P. 151-157 - septembre 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Appliquer à l’art médical la doctrine des « Droits de l’homme » : du malade patient au patient co-acteur
  • C. Hazif-Thomas, J.Y. Le Reste
| Article suivant Article suivant
  • Exhibition ou respect du corps humain
  • J. Lagrée

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.