Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le pédiatre libéral dans le parcours de soins des enfants présentant des troubles « dys » - 30/09/17

The private pediatrician in the clinical care pathway for children affected by specific learning disorders in France

Doi : 10.1016/j.arcped.2017.08.028 
T.-N. Willig a, , b, c , J.P. Blanc c, d, R. Assathiany c, e
et

l’Association française de pédiatrie ambulatoirec

a Clinique Ambroise-Paré, 387, route de Saint-Simon, 31082 Toulouse cedex 01, France 
b Réseau Ptitmip, troubles des apprentissages, 330, avenue de Grande-Bretagne, 31059 Toulouse, France 
c Association française de pédiatrie ambulatoire, 54, rue Léon-Desoyer, 78100 Saint-Germain-en-Laye, France 
d 17, rue Nicolas-Chaize, 42100 Saint-Étienne, France 
e 30, avenue Victor-Cresson, 92130 Issy-les-Moulineaux, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le samedi 30 septembre 2017
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

L’organisation du parcours de soins dans les troubles spécifiques du langage, de la motricité, de l’attention, ou des apprentissages s’appuie sur différents niveaux de compétence en fonction de la complexité des troubles. Ceux-ci concernent 2 à 10 % des enfants. L’implication des pédiatres libéraux dans ce parcours est indispensable mais nécessite de résoudre certains obstacles. Nous avons mené une enquête auprès des 1565 adhérents de l’Association française de pédiatrie ambulatoire sur leur formation, leur implication actuelle et à venir, et les obstacles rencontrés dans la prise en charge des troubles « dys ». En 2016, 25 % des pédiatres libéraux ne se sentaient pas en situation de répondre à cette demande, alors que 56 % pensaient pouvoir répondre aux situations simples (premier recours) et 18 % aux situations complexes (second recours). Les pédiatres libéraux souhaitaient s’investir dans les 5 ans à venir pour développer leurs compétences et jouer leur rôle au côté des enfants pour atteindre une majorité de pédiatres exerçant un rôle de premier recours (48 %) et de second recours (43,5 %). Les obstacles recensés pour répondre à cet objectif ont été l’insuffisance de financement et les difficultés d’accès aux bilans. Les besoins exprimés concernaient en priorité la formation continue (77,5 %) et la valorisation des consultations d’évaluation, de synthèse ou de suivi (76 %). La mise en place d’un parcours de soins par la Haute Autorité de santé devra prendre en compte le besoin de formation adaptée au niveau d’expertise des professionnels. Une valorisation financière des consultations longues et des actes de coordination des parcours ne devra pas être oubliée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The clinical care pathway for children presenting specific learning disorders, including language, motor coordination, and attention disorders is based on different levels of assessment by the professionals involved. In France, a first step of organization was established in 2002 by founding of a network of structures devoted to clinical assessment of complex cases, research, and teaching for the professionals involved. Although this organization proved to contribute an essential service, the demand largely exceeded the availability of access. A three-level organization was therefore suggested in 2013 including a first-level devoted to clinical analysis of simple cases, together with the professionals involved in rehabilitation (i.e., speech therapists, occupational therapists, psychologists), a second-level in charge of analyzing complex situations, involving comorbidities and failure of first-level care, together with the already structured third level of assessment devoted to genetic disorders, severe situations, and association with neurological conditions. To plan the practical application of these different levels, we assessed the situation of ambulatory pediatricians working in private practice, because this network appeared to be the most available in France to play these roles. A survey was therefore conducted among the main representative association of pediatricians (Association française de pédiatrie ambulatoire), including 1565 members of the 2700 in activity in France, on their level of knowledge and clinical expertise, and the drawbacks encountered in their practice in this field. Of the 481 respondents (36%), 25% were not yet in 2016 self-confident in assuming a first-level role, while 56% were ready to participate in a first-level response and 18% in a second-level response. In the 5 upcoming years, the vast majority of pediatricians intended to progress in their involvement, which should provide all regions in France with a network of professionals able to respond to the specific needs of children (48% in the first-level and 43.5% in the second-level of expertise). Specific obstacles have already been encountered by professionals who wish to play a full role in this domain: insufficient funding for medical evaluations and lack of access to specialized evaluations. This survey emphasizes the need for obtaining access to both practical and theoretical professional development programs (77.5%), funding of clinical assessment time (76%), all of which need to be answered by the French health authorities. To date, very few nationwide programs of clinical care pathways in these fields have been developed, but examples are available in France on Alzheimer disease and elderly populations, providing a model for children affected by specific development and learning difficulties. Setting up a clinical care pathway by the French Ministry of Health (Haute Autorité de santé) assumes that the needs expressed by ambulatory pediatricians will be taken into account, including the design and implementation of Medical Education programs according to the level of expertise, together with the adequate funding of diagnosis, follow-up, and care pathway coordination time.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.