Médecine

Paramédical

Autres domaines


La dimension psychologique dans la prise en charge des interruptions volontaires de grossesse - 09/03/08

Doi : JGYN-04-2004-33-2-0368-2315-101019-ART6 

S. Dupont

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif. Identifier et décrire les principaux processus psychologiques mis en oeuvre chez les femmes ayant recours à l'interruption volontaire de grossesse (IVG), et plus particulièrement ceux qui peuvent avoir une incidence dans la relation médecin-patiente.

Population et méthode. Entretiens psychologiques et participation, en tant qu'assistant psychologue, aux consultations de demande d'IVG, auprès de l'échantillon « tout venant » des 507 femmes, mineures et majeures, ayant sollicité une IVG au Centre Médico-Chirurgical et Obstétrical de Schiltigheim, entre novembre 2002 et juin 2003.

Résultats et discussion. L'étude met en évidence une tendance récurrente des femmes à arborer une attitude psychologique défensive vis-à-vis de la situation d'IVG, et à occulter leur éprouvé affectif ainsi que les processus spontanés de maturation maternelle liés au vécu de grossesse. Cet écueil à l'élaboration psychique semble s'associer, selon les cas, à une forme particulière de deuil pathologique de la grossesse, à un facteur de recours à l'agir (plus prégnant chez les adolescentes), ou à des difficultés ultérieures à soutenir d'autres maternités.

Conclusion. Au regard des incidences psychologiques rencontrées chez un grand nombre des femmes ayant recours à l'IVG, et du rôle que peuvent avoir médecins et soignants dans leur repérage et leur prévention, cette étude propose des directions de travail permettant de tenir compte de la dimension psychologique dans leur prise en charge.

Abstract

The psychological dimension in the care of women undertaking voluntary pregnancy termination.

Objectives. To identify and describe the main psychological tendencies which emerge in women undertaking a Voluntary Pregnancy Termination (VPT) and, more specifically, those tendencies which can have an effect upon the patient-physician relationship.

Population and methods. Psychological sessions with patients and participation, as an assistant psychologist, in the medical consultations of a random cross-section of 507 women, minors included, seeking a VPT at the Schiltigheim Medical Surgery and Obstetrics Centre between November 2002 and June 2003.

Results and discussion. The study revealed a recurrent tendency in women to become psychologically defensive in reaction to VPT and to repress their emotions as well as the natural development of maternal tendencies that accompany the experience of pregnancy. This obstacle to psychological engagement seems to be associated, according to the case in hand, to a particular form of pathological mourning of the pregnancy, to a factor of recourse to action (especially amongst adolescents) or to later difficulties in dealing with further pregnancies.

Conclusion. Taking into consideration the psychological effects observed amongst a large number of women undertaking VPT and the role which doctors and care teams can have in the identification and prevention of these effects, this study proposes various work guidelines enabling these patients to be attented to in a way that is respectful of the psychological aspects of their experience.


Mots clés : Interruption volontaire de grossesse , Psychologie , Adolescence

Keywords: Voluntary pregnancy termination , Psychology , Adolescence


Plan



© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 2

P. 125-130 - avril 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L'interruption volontaire de grossesse médicamenteuse de 9 à 14 semaines d'aménorrhée
  • M. Largeaud, W. El Guindi, F. Perotti, Y. Montoya, G. Carles, B. Seve
| Article suivant Article suivant
  • Grossesse chez une patiente atteinte de cytopathie mitochondriale
  • A.-C. Racine, G. Blanchot, C. Le Vaillant, G. Boog

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.