Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les troubles du développement des enfants grands prématurés mesurés à l’âge scolaire

Doi : JGYN-10-2004-33-6-C1-0368-2315-101019-ART2 

B. Larroque

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Les avancées dans les soins péri et néonatals ont conduit à la survie d’un nombre croissant d’enfants nés très prématurément (moins de 33 semaines d’âge gestationnel). Cette revue présente les résultats des études sur le développement à long terme des enfants nés très prématurément en s’intéressant particulièrement aux études récentes sur des enfants âgés d’au moins 5 ans et nés à partir des années 80 donc dans un contexte de prise en charge proche du contexte actuel, utilisation croissante des corticoïdes prénatals, des transferts in utero, du surfactant. Les séquelles sur le développement, de révélation plus tardive que les déficiences sévères, concernent un nombre plus élevé d’enfants grands prématurés ; elles consistent en des déficits dans les tests cognitifs/neuropsychologiques, des difficultés scolaires et des troubles du comportement. Le suivi à long terme d’enfants nés prématurés indique que les conséquences sont encore présentes chez les adolescents ou jeunes adultes. Les études montrent un gradient de séquelles avec plus de troubles du développement pour les âges gestationnels ou les poids de naissance les plus faibles. Les troubles du développement semblent liés à la fois aux complications néonatales de la prématurité et aux risques sociaux. Des recherches sont nécessaires pour mieux comprendre l’étiologie et les bases neuropathologiques des séquelles, les implications à long terme sur le développement et les prises en charge qui pourraient améliorer le développement des enfants nés grands prématurés. Un suivi précoce régulier par une équipe formée au développement de l’enfant devrait être proposé afin de dépister les troubles du développement et les prendre en charge.

Abstract

Developmental sequelae of very premature children at school age.

Advances in perinatal care have lead to the survival of an increasing number of children born very premature. The purpose of this review is to discuss findings in the literature regarding long term developmental outcome of infants born prematurely especially for studies with children at least 5 years old, born in the 80’s or after, in a context of care with increased use of antenatal corticoids, in utero transfer, and surfactant therapy. Developmental sequelae, which are seen in children older than those presenting severe deficiencies, concerns a greater number of very premature children. They have poorer outcomes than term children or normal birth weight controls for cognitive-neuropsychological skills, school performances and behavior. Long term follow up of these children shows that consequences are still present for adolescents or young adults. There is a gradient of developmental sequelae in children that is inversely related to decreasing gestational age or birth weight. Developmental sequelae are related to neonatal medical complications and social risks factors. Research should be conducted in order to better understand etiology and neuropathological basis of sequelae, and the long term developmental implication of being born very premature and the type of care or intervention which could improve their development. An early and regular follow up by a team specialized in child development should be proposed in order to detect developmental sequelae and propose early intervention.


Mots clés : Grande prématurité , Développement , Difficultés scolaires

Keywords: Very preterm birth , Development , School age


Plan



© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 33 - N° 6-C1

P. 475-486 - octobre 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Handicap neuro-sensoriel grave de l’enfant grand prématuré
  • P.-Y. Ancel
| Article suivant Article suivant
  • Infections de site opératoire chez les patientes césarisées : bilan de 5 années de surveillance
  • F. Barbut, B. Carbonne, F. Truchot, C. Spielvogel, D. Jannet, I. Goderel, V. Lejeune, J. Milliez

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité