Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Existe-t-il un sur-risque d’accidents médicamenteux chez les sujets âgés atteints de troubles cognitifs ? - 11/10/17

Is there a risk of drug accidents in elderly subjects with cognitive disorders ? A study of 82 demented institutionalized patients

Doi : 10.1016/S1627-4830(06)75270-9 
C. Granjon 1, M.-N. Beyens 1, D. Frederico 2, P. Blanc 2, R. Gonthier 2,
1 Service de Pharmacologie, Hôpital Bellevue, CHU, 42055 Saint-Etienne Cedex 2 
2 Service de Gérontologie Clinique, Hôpital de la Charité, CHU, 42055 Saint-Etienne Cedex 2 

Correspondance : R.Gonthieradresse ci-dessus.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les effets indésirables médicamenteux évitables sont actuellement une priorité de santé publique. Nous avons cherché à savoir si les personnes âgées présentant des troubles cognitifs avaient un risque médicamenteux augmenté.

Nous avons mené une enquête prospective chez des patients déments de 80 ans et plus (âge moyen 87 ± 4,9 ans) pendant 6 mois. Quatre-vingt deux déments (MMS moyen 15,8 ± 5,7) ont été recensés. Nous avons comptabilisé les effets indésirables médicamenteux évitables ayant pu conduire à leur hospitalisation et nous avons défini leur degré d’évitabilité.

Quatre-vingt cinq pour cent des déments qui étaient hospitalisés ne prenaient pas correctement leur traitement à domicile et 21 % des hospitalisations étaient directement dues à un effet indésirable médicamenteux évitable. On a constaté qu’il y avait une sous-estimation de la démence, ceci conduisant à une aide insuffisante. Les types d’erreurs les plus fréquents étaient l’oubli et le refus (38 % et 19 %). Les classes médicamenteuses les plus souvent incriminées étaient les psychotropes et les anticoagulants (31 % et 24 %). Les manifestations des accidents médicamenteux les plus fréquentes étaient les troubles neuropsychiatriques (26 %) suivis des chutes (20 %).

Il existe donc chez les personnes démentes un risque particulier d’accidents médicamenteux. Pour parer à ce phénomène le médecin doit insister sur la recherche de troubles cognitifs, prévoir un système d’aide suppléant ces derniers et réévaluer régulièrement le traitement de ces personnes âgées.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Preventable adverse drug reactions (ADRs) become currently a priority of public health. We tried to know if in elderly with cognitive impairment, this risk is increased.

We carried out an exploratory study over a 6 months period among elderly patients aged 80 years and over (87 ± 4.9 years) with cognitive impairment (MMS 15.8 ± 5.7). Eighty-two patients were included. We determined the incidence of ADRs which lead to hospitalisation and could be avoidable.

Forty-five percent of demented people who were hospitalised had poor compliance at home and 21% of hospitalisation was caused by preventable ADRs. Dementia was under evaluated, which was leading to an inadequate help to compensate for cognitive impairment. Forgetting and intentional non-compliance were most frequent types of error (38% and 19%). Most dangerous categories of drugs are psychotropic drugs and oral anticoagulants (31% and 24%). The most common types of preventable adverse drug events were neuropsychiatric events (26%) and falls (20%).

Thus, an additional risk of ADRs exists in elderly with dementia. Therefore, general practitioner will have to insist on search for cognitive impairment, to provide some support to compensate for it and will have to revalue regularly treatment of elderly.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Sujet âgé, mauvaise observance, troubles cognitifs, effets indésirables médicamenteux évitables

Keywords : Elderly, poor compliance, cognitive impairment, preventable adverse drug reactions



© 2006  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 6 - N° 35

P. 21-28 - octobre 2006 Retour au numéro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.