Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Myasthénie et syndromes myasthéniques - 01/01/02

[17-172-B-10]
Catherine Goulon-Goeau : Ancien interne des hôpitaux de Paris, ancien chef de clinique-assistant, attaché-consultant des hôpitaux Ambroise Paré et Raymond-Poincaré
42, rue Boileau, 75016 Paris  France
Philippe Gajdos : Professeur des Universités, praticien hospitalier
Service de réanimation médicale, hôpital Raymond Poincaré, 104, boulevard Raymond-Poincaré, 92380 Garches  France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 14
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Neurologie
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

Le fait commun à la myasthénie et aux différents syndromes myasthéniques est la faiblesse musculaire et la fatigabilité à l'effort. Les travaux modernes dans des disciplines très variées permettent de distinguer : d'une part la myasthénie, maladie auto-immune, dont l'évolution a été transformée par les thérapeutiques modernes, hétérogène en ce qui concerne l'âge de début, les anomalies thymiques, la topographie des atteintes musculaires, et d'autre part les syndromes myasthéniques, beaucoup plus rares, qui sont un assemblage d'états fort disparates comme : le syndrome myasthénique de Lambert-Eaton dû à des anticorps dirigés contre les canaux calciques voltage-dépendants situés à la terminaison présynaptique du nerf moteur (contrairement à ce que l'on pensait au début, il n'est pas nécessairement un syndrome paranéoplasique) ; la myasthénie congénitale ; les syndromes myasthéniques d'origine médicamenteuse ou toxique.

Tous ces états sont consécutifs à l'atteinte de la jonction neuromusculaire à différents niveaux. C'est pourquoi un rappel sommaire de la transmission neuromusculaire est donné avant la description clinique et les indications thérapeutiques.



Mots-clés : anticorps antirécepteurs de l'acétylcholine, thymome, échelle d'évaluation clinique, myasthénie néonatale, syndromes myasthéniques

Plan



© 2002  Éditions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.