Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Incidence des évènements cardiovasculaires et mortalité des sujets ayant eu un infarctus du myocarde, une analyse à partir de l’échantillon généraliste des bénéficiaires (EGB) - 08/11/17

Doi : 10.1016/j.respe.2017.04.006 
S. Bouée a, , P. Blin b, F. Philippe c, G. Steg d, C. Laurendeau a, J. Gourmelen e, M. Velkovski-Rouyer f, L. Lévy Bachelot f
a CEMKA-EVAL, Bourg-la-Reine, France 
b Université Victor-Segalen-Bordeaux-2, Bordeaux, France 
c Institut mutualiste Montsouris, Paris, France 
d Hôpital Bichat, Paris, France 
e Inserm UMS 011, Villejuif, France 
f Laboratoire Merck-Sharpe et Dohme, Coubevoie, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectifs

Décrire les caractéristiques et les traitements des patients atteints d’un infarctus du myocarde (IM) et estimer l’incidence des événements cardiovasculaires suivant l’IM, à partir de la base EGB.

Méthode

Une cohorte de patients ayant eu un IM en France entre 2007 et 2011 a été extraite de la base EGB (échantillon représentatif de 1 % des sujets couverts par l’Assurance maladie générale (≈ 600 000 patients). L’incidence des événements suivant l’IM a été analysée avec la méthode de Kaplan-Meier.

Résultats

Au total, 1920 sujets ont été identifiés avec un IM : les deux tiers étaient des hommes, l’âge moyen était de 67,2 ans, 20,6 % avaient un diabète, 37,6 % une hypercholestérolémie et 82,4 % une hypertension. Comparativement aux 6 mois précédant l’IM, les proportions de sujets traitées ont augmenté au cours des 6 mois suivant l’IM : pour les statines (91,1 %/30,7 %), l’association d’aspirine à un autre antiplaquettaire (82,1 %/7,1 %), les antiarythmiques de classe III (8,4 %/2,4 %), les anticoagulants oraux (10,1 %/5,1 %), les diurétiques non thiazidiques (32,9 %/19,1 %), les inhibiteurs de l’enzyme de conversion (71 %/18,6 %), les bêtabloquants (86,0 %/26,5 %) et les dérivés nitrés (46,4 %/9,9 %). Les incidences cumulées à 1, 2 et 3 ans après l’IM étaient :

– pour les décès (toutes causes et morts hospitalières comprises) : 17,8 % (IC95 %=[16,0 % ; 19,5 %]), 21,6 % (IC95 % [20,7 % ; 23,5 %]) ; 27,0 % (IC95 %=[25,8 % ; 29,1 %]) ;

– pour une récidive d’IM : 3,1 % (CI95 %=[2,3 % ; 3,8 %]), 4,1 % (CI95 %=[3,2 % ; 5,0 %]), 4,7 % (CI95 %=[3,7 % ; 5,7 %]) ;

– pour un accident vasculaire cérébral (AVC) : 1,9 % (CI95 %=[1,3 % ; 2,5 %]), 3,1 % (IC95 %=[2,3 % ; 3,9 %]), 4,1 % (CI95 %=[3,1 % ; 5,0 %]) ;

– pour un évènement composite (décès/IM/AVC) : 20,7 % (IC95 %=[18,9 % ; 22,5 %]), 26,0 % (IC95 %=24,0 % ; 28,0 %]) ; 32,1 % (IC95 %=[29 % ; 34 %]).

Conclusion

Malgré des proportions élevées de sujets traités par les médicaments recommandés à visée cardiovasculaire, la mortalité toutes causes et les taux d’événements cardiovasculaires sont élevés suite à un IM. Ces résultats soulignent la nécessité d’améliorer les stratégies de prévention secondaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 65 - N° S3

P. S113 - juin 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Analyses de sensibilité des comorbidités sur le parcours de soin des patients implantés d’un défibrillateur cardiaque à partir des données PMSI
  • M. Prodel, L. Lamarsalle, A. Vainchtock
| Article suivant Article suivant
  • Bénéfice et risques des anticoagulants oraux directs comparativement aux héparines de bas poids moléculaire dans la prévention thromboembolique après une prothèse totale de hanche ; cohorte de près de 100 000 patients issus de la base nationale du Sniiram
  • P. Blin, C.-M. Samama, A. Sautet, P. Mismetti, J. Benichou, S. Lignot-Maleyran, S. Lamarque, S. Lorrain, R. Lassalle, C. Droz-Perroteau, N. Moore

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.