Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Efficacité en vie réelle du traitement par injection intravitréenne de ranibizumab pour une baisse de l’acuité visuelle due à un œdème maculaire diabétique : la cohorte BOREAL - 08/11/17

Doi : 10.1016/j.respe.2017.04.035 
P. Blin a, C. Delcourt b, P. Massin c, P.-J. Guillausseau d, C. Creuzot-Garcher e, L. Kodjikian f, R. Lassalle a, A. Chartier a, M.-A. Bernard a, F. Hamoud a, H. Maizi a, L. Finzi g, C. Droz-Perroteau a, A. Grolleau a, A. Grelaud a, , N. Moore h
a Bordeaux PharmacoEpi, Inserm CIC1401, université de Bordeaux, Bordeaux, France 
b Université de Bordeaux, Inserm, Bordeaux Population Health Research Center, équipe LEHA, UMR 1219, Bordeaux, France 
c Ophtalmologie, hôpital Lariboisière, Paris, France 
d Médecine interne, hôpital Lariboisière, Paris, France 
e Ophtalmologie, CHU de Dijon, Dijon, France 
f Ophtalmologie, hôpital de la Croix-Rousse, Lyon, France 
g Novartis Pharma SAS, Rueil Malmaison, France 
h Bordeaux PharmacoEpi, Inserm CIC1401, inserm U1219, université de Bordeaux, Bordeaux, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectif

Évaluer les modalités d’utilisation et l’efficacité en vie réelle du traitement par injection intravitréenne (IVT) de ranibizumab chez des patients présentant une baisse de l’acuité visuelle secondaire à un œdème maculaire diabétique (OM-D), à la demande de la Haute Autorité de santé (HAS).

Méthode

Étude de cohorte observationnelle nationale de patients initiant un traitement par IVT de ranibizumab pour une baisse de l’acuité visuelle due à un OM-D inclus et suivis pendant 36 mois par des ophtalmologistes spécialistes de la rétine (rétinologues). Le critère principal d’évaluation est la variation de la meilleure acuité visuelle corrigée (MAVC) à 12 mois par rapport à l’inclusion (304 patients attendus pour avoir une précision de±1 lettre). Les critères secondaires sont la variation de la MAVC, celle de l’épaisseur de la zone centrale de la rétine (ECR), la description des modalités du suivi ophtalmologique ainsi que les évènements indésirables au cours du suivi.

Résultats

Entre décembre 2013 et avril 2015, 290 patients ont été inclus dans l’étude et 242 (83,4 %) présentaient des données de suivi analysables à 12 mois. Les caractéristiques des patients étaient un âge moyen (ET) de 66,1 (11,0) ans avec 56,6 % d’hommes, 43,8 % avec un OM-D de plus de 6 mois, 13,2 % déjà traités pour leur OM-D (8,3 % par laser maculaire, 4,5 % par corticothérapie intravitréenne, 2,5 % par un anti-VEGF autre que le ranibizumab) et 66,5 % avec une atteinte bilatérale. À l’inclusion, la MAVC moyenne était de 59,2 (15,0) lettres d’ETDRS avec 13,2 % des patients qui présentaient une MAVC supérieure à 70 lettres. L’ECR moyenne était de 457 (144)μm. Au cours des trois premiers mois, 83,9 % des patients avaient reçu les trois premières injections recommandées (traitement d’induction). À 12 mois de suivi, le nombre moyen d’IVT était de 5,1 (2,3) par œil étudié et 83,1 % des patients avaient eu au moins une interruption des IVT de ranibizumab (45,4 % pour amélioration de la pathologie et 27,7 % pour manque d’efficacité). À 12 (±1,5) mois de suivi, la variation moyenne de la MAVC [IC 95 %] par rapport à l’inclusion était de 7,4 [5,4 à 9,4] lettres avec 36,8 % des patients présentant une MAVC supérieure 70 lettres. En parallèle, l’évolution de l’ECR était de −125 [−146 à 103]μm.

Conclusion

Cette étude en vie réelle chez des patients initiant un traitement par IVT de ranibizumab dans l’OM-D montre une amélioration de l’acuité visuelle proche de celle de l’essai clinique pré-AMM RESTORE avec en moyenne un peu moins d’IVT réalisées (5,1 dans BOREAL contre 7 injections en moyenne dans RESTORE sur 12 mois).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Œdème maculaire diabétique, Efficacité, Ranibizumab


Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 65 - N° S3

P. S128 - juin 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Efficacité en vie réelle du traitement par injection intravitréenne de ranibizumab pour une baisse de l’acuité visuelle due à un œdème maculaire secondaire à une occlusion veineuse rétinienne : les cohortes BOREAL
  • P. Blin, C. Delcourt, A. Glacet-Bernard, F. Fajnkuchen, J.-F. Girmens, R. Lassalle, A. Chartier, M.-A. Bernard, P. Diez, N. Douina, A. Le Monies de Sagazan, L. Finzi, C. Droz-Perroteau, A. Grolleau, A. Grelaud, N. Moore
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation médico-économique des cycles de fécondation in vitro avec stimulation par hMG en France
  • K. Mari, F. Mistretta

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.