Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prise en charge de la DMLA exsudative en France en 2015 - 09/11/17

Management of wet AMD in France in 2015

Doi : 10.1016/j.jfo.2017.05.009 
J. Zerbib a, , A. Bourhis b, P.L. Cornut c, F. De Bats c, V. Gualino d, J. Halfon e, H. Massé f, M. Srour g, M. Streho h, S. Tick i, B. Wolff j, k, N. San Nicolas l
a Nice Rétina, 5, rue Eugène-Emmanuel, 06000 Nice, France 
b Polyclinique Atlantique, avenue Claude-Bernard, BP 40419, 44819 Saint-Herblain cedex, France 
c Centre ophtalmologique pôle vision, clinique du Val-d’Ouest, 39, chemin de la Vernique, 69130 Écully, France 
d Clinique Honoré-Cave, 406, boulevard Montauriol, 82017 Montauban, France 
e Cabinet d’ophtalmologie des Halles-de-Tours, 13, place Gaston-Paillhou, 37000 Tours, France 
f Centre hospitalier universitaire de Nantes, 1, place Alexis-Ricordeau, 44093 Nantes cedex 1, France 
g Centre hospitalier intercommunal de Créteil, 40, avenue de Verdun, 94010 Créteil cedex, France 
h Explore Vision, 4, rue Grandes-Terres, 92500 Rueil-Malmaison, France 
i Hôpital des Quinze-Vingts, 28, rue de Charenton, 75571 Paris cedex, France 
j Centre ophtalmologique, Maison-Rouge, 6, rue de l’Église, 67000 Strasbourg, France 
k Fondation Adolphe-de-Rothschild, 25, rue Manin, 75019 Paris, France 
l Novartis France, 2 et 4, rue Lionel-Terray, BP 308, 92506 Rueil-Malmaison cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Contexte et objectifs

L’administration intravitréenne d’agents anti-VEGF, disponibles en France depuis 2007, permet de stabiliser et d’améliorer l’acuité visuelle dans la DMLA exsudative. Depuis plusieurs années, la prise en charge de cette pathologie a évolué, tant au niveau des méthodes de diagnostic que des schémas de traitement qui se sont adaptés à la physiopathologie de la DMLA. L’objectif de cette enquête, réalisée auprès d’un échantillon représentatif d’ophtalmologistes français, était de décrire l’évolution des pratiques médicales un an après une enquête similaire (Massé et al., J Fr Ophtalmol 2016 ; 39 : 40–47).

Méthode

L’enquête a été réalisée de décembre 2014 à mars 2015 auprès de 191 ophtalmologistes (53 ophtalmologistes généralistes et 98 ophtalmologistes spécialistes de la rétine) via un questionnaire en ligne. Celui-ci a été élaboré par un comité d’ophtalmologistes afin de décrire les pratiques en matière de dépistage, de diagnostic, de traitement et de suivi de la DMLA exsudative.

Résultats

La première injection intravitréenne (IVT) d’anti-VEGF était réalisée habituellement dans les 10jours après le diagnostic d’une DMLA exsudative par 98 % des ophtalmologistes et par 63 % dans les 5jours. Les protocoles de traitement considérés comme idéaux par les rétinologues étaient le pro re nata (PRN) pour 58 %, l’Observe and Plan pour 25 % et le Treat and Extend pour 17 %. Des IVT bilatérales étaient réalisées le même jour par 46 % des rétinologues, surtout par commodité pour le patient et en raison du risque infectieux faible. Le protocole initial était maintenu par un tiers des rétinologues tout au long du traitement, alors que les deux tiers déclaraient le réévaluer après 5 mois en moyenne.

Conclusion

Cette enquête met en évidence une amélioration des délais de prise en charge par rapport à l’enquête précédente et une évolution de l’organisation des ophtalmologistes et des schémas thérapeutiques vers des protocoles individualisés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose and context

Intravitreal administration of anti-VEGF agents, available in France since 2007, allows stabilization and improvement in visual acuity in wet age-related macular degeneration (AMD). In the past few years, the management of this disease has evolved in terms of both diagnostic methods and treatment schedules, which have been adapted to the pathophysiology of AMD. The goal of this survey, performed in a representative sample of French ophthalmologists, was to describe the evolution of medical practices one year after a similar survey (Massé et al., J Fr Ophtalmol 2016; 39: 40–7).

Method

The survey was performed from December, 2014 to March, 2015 in 191 ophthalmologists (53 general ophthalmologists and 98 retina specialists) with an on-line questionnaire. This questionnaire was designed by a committee of ophthalmologists to describe practices concerning screening, diagnosis, treatment and follow-up of wet AMD.

Results

An initial intravitreal injection of an anti-VEGF agent was usually performed within 10 days after the diagnosis of wet AMD by 98% of ophthalmologists and within 5 days by 63%. The treatment protocols favored by retina specialists were pro re nata (PRN) for 58%, Observe and Plan for 25% and Treat and Extend for 17%. Bilateral intravitreal injections were performed on the same day by 46% of retina specialists, mostly for the convenience of the patient and because of the low infectious risk. The initial protocol was maintained by one third of retina specialists throughout the course of treatment, while two thirds of them reported that they reassessed the protocol on average after 5 months.

Conclusion

This survey on the practices of the ophthalmologists in wet AMD highlights an improvement in the time course of patient management and an evolution of treatment schedules toward individualized protocols.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : DMLA exsudative, Pratiques des spécialistes de la rétine, Anti-VEGF, Injections intravitréennes, Parcours de soins

Keywords : Wet AMD, Retinal specialist practices, Anti-VEGF, Intravitreal injections, Patient's care pathway


Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 40 - N° 9

P. 723-730 - novembre 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Editorial board
| Article suivant Article suivant
  • Traitement par bévacizumab et évolution des néovaisseaux choroïdiens compliquant les stries angioïdes : expérience du service d’ophtalmologie du CHU Hassan II
  • M. El Bahloul, F. Chraïbi, S. Aounzou, A. Salam Diarra, M. Abdellaoui, I. Benatiya, H. Tahri

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.