Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Central corneal thickness assessment after phacoemulsification: Subluxation versus Divide-and-Conquer - 09/11/17

Souffrance cornéenne comparée pour deux modes de phacoémulsification : subluxation versus divide-and-conquer

Doi : 10.1016/j.jfo.2017.02.013 
A.-L. Jeancolas a, L. Lhuillier a, L. Renaudin b, M. Boiche a, C. Ghetemme a, C. Goetz b, N. Ouamara b, J.-M. Perone a,
a Department of ophthalmology, Mercy hospital, Metz-Thionville regional hospital center, 1, allée du Château, 57085 Metz cedex 03, France 
b Clinical research support unit, Mercy hospital, Metz-Thionville regional hospital center, 1, allée du Château, 57085 Metz cedex 03, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Summary

Purpose

To compare the impact of two phacoemulsification techniques (subluxation versus divide-and-conquer) on postoperative corneal edema at postoperative hour 1 and day 4.

Design

Comparative study.

Method

Ninety-six consecutive patients (110 eyes; 43 men and 53 women, mean age 70.9±9.8 years) with equivalent cataract grades underwent cataract surgery and were followed up for 6 months. The presence of corneal edema was determined using central corneal thickness (CCT). CCT was measured preoperatively, and at postoperative hour 1 and day 4.

Main outcome measures

Ultrasound power (US %), duration of ultrasound (TPA), effective ultrasound time (TPE), surgical duration and final suture (%).

Results

Eyes of participants were divided into two phacoemulsification technique groups: subluxation (n=50 eyes) and divide-and-conquer (n=60 eyes). Non-inferiority analysis revealed similar CCT increases at postoperative hour 1 in both groups, with 69.9±44.9μm and 64.4±42.9μm, observed in the subluxation and divide-and-conquer groups, respectively (P=0.033). TPE was similar in both groups, taking 6.2±3.4 and 7.3±4.5seconds in the subluxation and divide-and-conquer groups, respectively (P=0.150). No correlation was seen between TPE and edema at postoperative hour 1, or between TPE and day 4 edema. Rate of final suture use was similar between the subluxation and divide and conquer groups, at 36% and 30%, respectively.

Conclusion

The study findings suggest that cataract surgery performed using the subluxation technique does not result in greater CCT than the divide-and-conquer technique. CCT appears to normalize by postoperative day 4, regardless of the technique used.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

Notre étude a pour but d’évaluer la souffrance cornéenne en postopératoire immédiat et à j4 d’une chirurgie de la cataracte par phacoémulsifiaction en fonction de la technique opératoire employée (subluxation versus divide-and-conquer).

Patients et méthodes

Quatre-vingt-seize patients (110 yeux) consécutifs présentant des cataractes de grades équivalents et opérés par phacoémulsification (microcoaxial 2,2mm) sous anesthésie topique ont été inclus de manière prospective dans notre service entre octobre 2013 et mars 2014. Deux groupes ont été analysés comprenant respectivement 50 yeux pour le groupe 1 (subluxation) et 60 yeux pour le groupe 2 (divide-and-conquer). Tous les yeux ont été opérés par le même opérateur expérimenté avec phacoémulsificateur Stellaris (Bausch & Lomb, Inc.) et implantation par IOL souples pliables. Les épaisseurs cornéennes centrales (ECC) préopératoires, postopératoires immédiates et à j4 ont été mesurées à partir du tonopachymètre non contact Tonopachy™ NT-530P (Nidek CO, Ltd). Les paramètres relevés étaient : puissance d’ultrasons (US) (%), temps d’utilisation d’ultrasons (TPA), temps efficace d’ultrasons (TPE), durée d’intervention, % de suture finale.

Résultats

Notre étude a porté sur 110 yeux de 43 hommes (39 %) et 53 femmes (61 %), l’âge moyen était de 70,9±9,8 ans, les temps opératoires moyens étaient similaires dans les deux groupes : 7,7±1,6min (groupe 1) et 7,3±1,5min (groupe 2). Pour l’augmentation d’ECC en postopératoire immédiat, on ne note pas de différence significative entre les deux groupes dans notre analyse de non-infériorité : 69,9±44,9μm (groupe 1) vs 64,4±42,9μm (groupe 2) (p=0,0328). Les temps efficaces d’US étaient similaires dans les deux groupes (6,2±3,4 secondes [groupe 1] vs 7,3±4,5 secondes [groupe 2] [p=0,15]). Le temps efficace d’US n’est pas corrélé à l’importance de l’œdème cornéen postopératoire immédiat et ne conditionne pas la récupération à j4. Le pourcentage de suture finale était comparable : 36 % (groupe 1) contre 30 % (groupe 2).

Discussion

La technique de subluxation du cristallin lors d’une phacoémulsification est une méthode jusqu’alors peu décrite dans la littérature et qui semble redoutée pour son hypothétique retentissement sur l’endothélium cornéen. Or elle s’avère être une méthode fiable, efficace et rapide, sans majoration de l’œdème cornéen postopératoire par rapport à la méthode classique de divide-and-conquer. On retrouve même dans notre étude un œdème moins important en postopératoire immédiat. Ces données restent à être confrontées aux données de la littérature future, sur des échantillons à grande échelle.

Conclusion

Cette étude montre que la technique de subluxation n’engendre pas d’œdème postopératoire plus important que la technique du divide-and-conquer. À j4 postopératoire, on note un retour à la normale de l’ECC quelle que soit la technique utilisée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Cataract surgery, Phacoemulsification, Cornea, Central corneal thickness

Mots clés : Cristallin, Cataracte, Phacoémulsification, Épaisseur cornéenne centrale, Œdème cornéen


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 40 - N° 9

P. 744-750 - novembre 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Validation de la version française d’un questionnaire de qualité de vie de l’adulte strabique (AS-20)
  • P. Fossum, G. Le Meur, C. Couret, A. Pechereau, F. Hode, F. Albert, E. Anthoine, P. Lebranchu
| Article suivant Article suivant
  • Facteurs pronostiques des uvéites
  • N. Albaroudi, M. Tijani, N. Boutimzine, O. Cherkaoui, M. Laghmari

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.