Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Consommation de tabac et maladies respiratoires - 20/11/17

[6-020-A-50]  - Doi : 10.1016/S1155-195X(17)81132-4 
N. Wirth a, , I. Berlin b, Y. Martinet a, c
a Unité de coordination de tabacologie, Pôle de spécialités médicales, Département de pneumologie, Hôpital de Brabois-Adultes, CHRU de Nancy, bâtiment Philippe-Canton, allée du Morvan, 54511 Vandœuvre-lès-Nancy, France 
b Département de pharmacologie, Hôpital La-Pitié-Salpêtrière, Faculté de médecine, Université Pierre-et-Marie Curie, 75013 Paris, France 
c Faculté de médecine, Université de Lorraine, 9, avenue de la Forêt-de-Haye, 54100 Vandœuvre-lès-Nancy, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mardi 21 novembre 2017

Résumé

La consommation de tabac est la première cause de mortalité prématurée évitable en France et un fumeur sur deux qui fume pendant toute sa vie décède d'une maladie en rapport avec cette consommation. En pneumologie, deux des principales pathologies, les bronchopneumopathies chroniques obstructives et le cancer du poumon, sont dues dans environ 80 à 90 % des cas à la consommation de tabac. Compte tenu de l'efficacité « modeste » des traitements disponibles pour ces deux groupes d'affections, le traitement de la dépendance au tabac doit être un objectif commun aux médecins généralistes et spécialistes, notamment pneumologues. La dépendance à la nicotine explique les difficultés rencontrées par les candidats à l'arrêt du tabac. Toutefois, l'utilisation possible, depuis une vingtaine d'années, de médicaments efficaces dans l'aide au sevrage justifie une politique « agressive » dans ce domaine. Cette dépendance est, d'autre part, un facteur de risque important de survenue des maladies cardiovasculaires et de certains cancers non respiratoires (œsophage, pancréas, vessie). À ce jour, la mesure préventive/thérapeutique la plus efficace concernant les principales conséquences respiratoires de la consommation de tabac est l'arrêt de la consommation de tabac. Les pneumologues, qui prennent en charge la grande majorité de ces patients, doivent donc s'impliquer activement dans ce domaine. Sachant que, en dépit de progrès importants dans le traitement du tabagisme, tous les fumeurs n'arrivant pas à arrêter, il est indispensable de contribuer activement à la réflexion, l'élaboration et l'application d'une politique concertée de prévention de cette toxicomanie.


Mots-clés : Tabac, Dépendance au tabac, Sevrage tabagique, Maladies respiratoires, Cancer bronchique, Bronchopneumopathie chronique obstructive


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.