Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Fractures de fatigue du pied et de la cheville - 20/11/17

[27-100-A-75]  - Doi : 10.1016/S0292-062X(17)81242-3 
F. Banal a, , A. Gervaise b, C. Glanowski a, L. Bialé a, I. Imbert a, D. Lechevalier a
a Service de rhumatologie, Hôpital d'instruction des Armées Bégin, 69, avenue de Paris, 94160 Saint-Mandé, France 
b Service d'imagerie médicale, Hôpital d'instruction des Armées Bégin, 69, avenue de Paris, 94160 Saint-Mandé, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 17
Iconographies 25
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Les fractures de contrainte sont définies comme des lésions osseuses survenant sans notion de traumatisme ni anomalie focale osseuse, liées à l'application de contraintes répétitives. On distingue classiquement deux sous-groupes : d'une part, les fractures par insuffisance osseuse survenant sur un os présentant une ostéopathie fragilisante, et d'autre part, les fractures de fatigue survenant sur un os sain à l'occasion de contraintes physiques inhabituelles, qui font l'objet de cet article. Décrites dans la seconde partie du xixe siècle chez les jeunes recrues en milieu militaire, les fractures de fatigue constituent un véritable trouble de l'adaptation de l'os à l'effort. En milieu civil, cette pathologie est retrouvée en pratique clinique, surtout chez le sportif, professionnel ou amateur. Elle se manifeste essentiellement par des douleurs mécaniques localisées au niveau de l'os atteint. Ses localisations au pied et à la cheville sont liées essentiellement à la pratique de la marche et de la course à pied. Le diagnostic est évoqué à l'interrogatoire devant la notion de circonstances favorisantes, essentiellement liées à une activité sportive trop intense ou une modification des activités sportives dans le cadre d'un entraînement mal conduit. Les signes cliniques varient selon la localisation osseuse, mais ne permettent pas d'affirmer le diagnostic qui reste radiologique, excepté au niveau des bases et diaphyses métatarsiennes où une douleur exquise à la pression sur la face dorsale signe le diagnostic. Compte tenu de la faible sensibilité de la radiographie aux stades précoces, le recours à l'imagerie moderne en coupes est alors souvent requis afin de visualiser la fracture. L'échographie, examen peu coûteux, accessible, non invasif et non irradiant, prend une place de plus en plus importante dans le diagnostic précoce des fractures de fatigue des os corticaux superficiels. Ainsi, de nombreux cas sont reportés au niveau de différentes localisations du pied et de la cheville. Cependant, aucune étude multicentrique n'a permis de valider cette technique prometteuse. Nous envisageons successivement les différentes localisations du pied et de la cheville, en étudiant pour chacune d'elles, les spécificités physiopathologiques, cliniques, les performances de l'imagerie ainsi que les solutions thérapeutiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Fracture de fatigue, Sport, Fracture du pied, Fracture de la cheville


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Physiologie et pathologie de l'adaptation de l'os à l'effort : douleurs osseuses d'effort et fractures de contrainte
  • Christian Marcelli, Marie-Hélène Lafage-Proust
| Article suivant Article suivant
  • Pied veineux : pied au cours des varices
  • J.-J. Ducros, F. Zuccarelli

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.