Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Maladie thromboembolique des voyages aériens - 20/11/17

[19-0200]  - Doi : 10.1016/S2211-0364(17)85292-4 
F. Chleir  : Médecin vasculaire
 Hôpital Marie Lannelongue, 133, avenue de la Résistance, 92350 Le Plessis-Robinson, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Le risque de maladie thromboembolique veineuse lié aux voyages aériens est devenu un véritable enjeu de santé publique à cause de l'augmentation sans cesse croissante du nombre de passagers. Si cela fait presque 50 ans que l'association entre voyage et thrombose veineuse a été rapportée, les études sont parfois contradictoires sur le poids réel des voyages aériens en tant que facteur de risque de la maladie thromboembolique veineuse. La maladie thromboembolique, dont la symptomatologie facétieuse est souvent trompeuse pour le clinicien, n'a pas de caractère spécifique lorsqu'un voyage en avion en est le facteur déclenchant. Le traitement en est parfaitement codifié en dehors de sa durée qui reste à évaluer. Le choix du traitement préventif (des règles d'hygiène de vie à un traitement par anticoagulants) repose sur la balance risque/bénéfice, c'est-à-dire la probabilité d'une maladie thromboembolique versus le risque du traitement préventif, soit l'appréciation du risque de maladie thromboembolique et du bénéfice du traitement. La prévention primaire dans le risque faible est habituelle ; elle repose sur l'association de la contention, de l'hydratation et de la mobilisation. La prévention primaire des sujets à risque intermédiaire ou élevé ainsi que la prophylaxie des récidives thrombotiques pourrait reposer sur un traitement par héparine de bas poids moléculaire à dose préventive, mais cette attitude n'est pas clairement codifiée au vu des études récentes. Le délai pour pouvoir reprendre l'avion après un épisode de maladie thromboembolique veineuse n'est pas non plus défini.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Thrombose veineuse, Maladie thromboembolique, Voyage aérien


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Angiopathies diabétiques
  • P. Lermusiaux, N. Ferreira-Maldent, F. Maillot, J.-L. Guilmot
| Article suivant Article suivant
  • Sténoses artérielles d'origine radique
  • F. Mercier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.