Médecine

Paramédical

Autres domaines


L’épisiotomie - Épisiotomie et prévention des lésions pelvi-périnéales - 10/03/08

Doi : JGYN-02-2006-35-S1-0368-2315-101019-200509374 

R. de Tayrac,

L. Panel,

G. Masson,

P. Mares

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectifs. Décrire et analyser les données de la littérature sur l’intérêt de l’épisiotomie à prévenir les déchirures périnéales du 3e et du 4e degrés, l’incontinence urinaire, l’incontinence anale et les troubles de la statique pelvi-périnéale.

Matériel et méthodes. Une recherche bibliographique a été réalisée sur Medline entre 1980 et 2005. Cent soixante-sept publications ont été sélectionnées. Après lecture des résumés, 43 publications ont été analysées pour leur méthodologie et la pertinence de leurs résultats. Les critères méthodologiques considérés étaient le type d’étude (cohorte, cas-témoins, randomisée, méta-analyse), le nombre de patientes incluses (> 50) et la pertinence des résultats.

Résultats. La pratique libérale de l’épisiotomie ne prévient pas la survenue des déchirures périnéales du 3e et du 4e degrés (grade A). Elle réduit le risque de survenue de déchirures périnéales antérieures (grade A). L’épisiotomie est associée à l’apparition de déchirures périnéales sévères dans les circonstances suivantes : primiparité, race asiatique, distance ano-vulvaire ≤ 3 cm, extraction par forceps ou ventouse, macrosomie fœtale, périmètre céphalique > 35 cm et anomalies de la présentation. La pratique libérale de l’épisiotomie ne prévient pas la survenue d’une incontinence urinaire d’effort (grade A) ou par urgenturies (grade B). La pratique libérale de l’épisiotomie ne prévient pas la survenue d’une incontinence anale (grade A), et semble même exposer à ce risque dans les trois premiers mois du post-partum (grade C). Il n’existe à ce jour aucune publication sur l’impact de l’épisiotomie sur la statique pelvienne à long terme.

Conclusion. La pratique libérale de l’épisiotomie pour tenter de prévenir les déchirures périnéales du 3e et du 4e degrés, l’incontinence urinaire, l’incontinence anale ou le prolapsus génital n’est pas justifiée.

Abstract

Does episiotomy prevent perineal trauma and pelvic floor relaxation?

Objectives. The objective of this review was to assess the efficacy of episiotomy to prevent severe perineal tears, urinary incontinence, faecal incontinence and genital prolapse.

Material and methods. A systematic review on Medline database was performed between 1980 and 2005. One hundred seventy seven articles were selected. Trial quality was assessed on the following parameters: design (prospective, randomized, meta-analysis), sample size (>50) and relevant results. Finally, 43 articles were analysed.

Results. The routine use of episiotomy did not prevent severe perineal tears. It decreased the risk of moderate anterior perineal lacerations. The risk of severe perineal tears during episiotomy increased in the following circumstances: primiparity, Asian women, perineal length ≤3cm, forceps or vacuum-assisted deliveries and macrosomia. Relevant studies were consistent in demonstrating no benefit for routine episiotomy to prevent urinary or faecal incontinence or pelvic floor relaxation, even if there is a lack of data concerning long-term effects on pelvic floor support.

Conclusion. The routine use of episiotomy to prevent severe perineal tears, urinary incontinence, faecal incontinence and genital prolapse should be abandoned.


Mots clés : Épisiotomie , Déchirures périnéales , Incontinence urinaire , Incontinence anale , Prolapsus génital

Keywords: Episiotomy , Perineal tears , Urinary incontinence , Faecal incontinence , Genital prolapse


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° S1

P. 24-31 - février 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’épisiotomie - Quelles sont les données épidémiologiques concernant l’épisiotomie ?
  • F. Vendittelli, D. Gallot
| Article suivant Article suivant
  • L’épisiotomie - Pratique libérale versus restrictive de l’épisiotomie : existe-t-il des indications obstétricales spécifiques de l’épisiotomie ?
  • D. Riethmuller, L. Courtois, R. Maillet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.