Médecine

Paramédical

Autres domaines


L’épisiotomie - Techniques chirurgicales de l’épisiotomie - 10/03/08

Doi : JGYN-02-2006-35-S1-0368-2315-101019-200509377 

E. Verspyck,

L. Sentilhes,

H. Roman,

F. Sergent,

L. Marpeau

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Buts. Décrire les différentes techniques d’épisiotomie en insistant sur la pratique de l’épisiotomie médio-latérale et définir les méthodes de réparation.

Méthodes. La recherche bibliographique a été réalisée en utilisant les banques de données Medline et de la Cochrane Library sur une période s’étalant de 1980 à août 2005.

Résultats. Il est recommandé de prendre des précautions d’asepsie et d’utiliser un matériel conditionné spécifiquement afin de limiter le risque d’infection du site opératoire (grade C). La douleur induite par l’épisiotomie et sa réparation est globalement sous-estimée et devrait être mieux évaluée pour améliorer sa prise en charge (grade C). L’épisiotomie médio-latérale doit partir de la fourchette vulvaire et se diriger à 45° au moins vers la région ischiatique sur 6 cm environ en théorie (accord professionnel). Il s’avère qu’elle n’est pas réalisée dans ces strictes conditions en pratique clinique (sections plus courtes et surtout plus verticales) (grade C). Il n’existe pas d’étude pour privilégier un fil synthétique résorbable standard plutôt qu’un autre (acide polyglycolique versus polyglactine 910). La polyglactine 910 rapide a l’avantage d’une moindre nécessité d’ablation de fils mais le désavantage d’entraîner un risque de déhiscence plus élevé comparativement à la polyglactine standard (grade A). Le surjet continu est préférable aux points séparés car il induit moins de douleurs périnéales immédiates et entraîne une plus grande satisfaction auprès des patientes (grade A).

Conclusion. Il existe une préférence pour l’épisiotomie médio-latérale en France. Les conditions de réalisation de cette technique méritent d’être mieux évaluées. Le surjet continu à l’aide d’un fil synthétique résorbable constitue la méthode de choix pour sa réparation.

Abstract

Episiotomy techniques.

Objectives. To describe the different types of episiotomy and to define the methods of repair.

Methods. A systematic review on Medline and Cochrane Database between 1980 and August 2005 was performed.

Results. Aseptic prevention and specific material may be used in order to reduce the risk of surgical wound infection (grade C). Episiotomy and perineal repair may be associated with considerable pain. In contrast, there has been little evaluation of the effectiveness of analgesia provided to women undergoing this procedure. The mediolateral episiotomy is a 6 cm incision at a 45 angle from the inferior portion of the hymeneal ring (professional agreement). However, shorter length and lower angled episiotomies are also currently reported for routine practice (grade C). There are no data to recommend preferential use of an absorbable synthetic material (acid polyglycolic versus polyglactin 910). The use for the more rapid polylactin 910 suture material was associated with less need to remove sutures but with more wound gapping in comparison with the standard polyglactin 910 material (grade A). The continuous subcuticular technique of perineal repair may be associated with less pain in the immediate postpartum period than the interrupted technique (grade A).

Conclusion. Mediolateral episiotomy is the method of choice in France. However, the procedure for this technique should be studied more. Subcuticular technique with an absorbable synthetic material may be the optimal method of repair.


Mots clés : Épisiotomie , Technique , Anesthésie , Réparation

Keywords: Episiotomy , Technique , Perineal analgesia , Repair


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° S1

P. 40-51 - février 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’épisiotomie - Pratique libérale versus restrictive de l’épisiotomie : existe-t-il des indications obstétricales spécifiques de l’épisiotomie ?
  • D. Riethmuller, L. Courtois, R. Maillet
| Article suivant Article suivant
  • L’épisiotomie - Soins apportés à l’épisiotomie en suites de couches
  • H. Faruel-Fosse

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.