Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

The fossil American lion (Panthera atrox) in South America: Palaeobiogeographical implications - 29/11/17

Doi : 10.1016/j.crpv.2017.06.009 
Nicolás R. Chimento a, Federico L. Agnolin a, b,
a Laboratorio de Anatomía Comparada y Evolución de los Vertebrados, Museo Argentino de Ciencias Naturales “Bernardino Rivadavia”, Avenue Ángel Gallardo 470, 1405DJR Buenos Aires, Argentina 
b Fundación de Historia Natural “Félix de Azara”, Departamento de Ciencias Naturales y Antropología, Universidad Maimónides, Hidalgo 775, 1405BDB Buenos Aires, Argentina 

Corresponding author at: Laboratorio de Anatomía Comparada y Evolución de los Vertebrados, Museo Argentino de Ciencias Naturales “Bernardino Rivadavia”, Avenue Ángel Gallardo 470, 1405DJR Buenos Aires, Argentina.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 15
Iconographies 11
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

By the late 19th and early 20th centuries, authors described several specimens belonging to a very large felid, the size of a lion, from some Late Pleistocene localities at southern Chile and Argentina. These remains were considered as belonging to large and now extinct subspecies of jaguar. In the present contribution based on qualitative and quantitative postcranial and cranial characters, we conclude that that the “Patagonian Panthera” should be considered as representing remains of the American Cave Lion Panthera atrox. Evidence at hand indicates that Panthera atrox was a very large lion-like felid, with reddish skin, that inhabited dry open habitats. Furthermore, in contrast to living jaguars, transported and accumulated its preys in rocky dens. The presence of at least two pantherine lineages (i.e. Ponca and Patrox) in the Pleistocene of South America indicates that the lineage has a long and complex history in the New World, and that the history of the clade in this landmass is still far from being well understood.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

À la fin du XIXe siècle et au début du XXe, des auteurs ont décrit plusieurs spécimens appartenant à un très grand félidé, de la taille d’un lion, dans différentes localités du Pléistocène supérieur du Chili méridional et d’Argentine. Ces restes ont été considérés comme appartenant à une sous-espèce de grande taille du jaguar, aujourd’hui disparue. Dans le présent article, nous concluons, sur la base de caractères crâniaux et post-crâniaux, à la fois qualitatifs et quantitatifs, que la « Panthera patagonienne » devrait être considérée comme représentant les restes du lion des cavernes américain, Panthera atrox. Il est évident, sur la base des éléments en notre possession, que Panthera atrox était un très grand félidé de type lion à pelage rougeâtre, habitant les zones sèches ouvertes. Au contraire des jaguars actuels, il transportait et accumulait ses proies dans des tanières rocheuses. L’existence d’au moins deux lignées de panthérinés (c’est-à-dire Ponca et Patrox) dans le Pléistocène d’Amérique du Sud indique que la lignée a une histoire longue et complexe dans le Nouveau Monde, et que celle du clade est encore loin d’être bien comprise dans ce continent.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Patagonia, Cave Lion, Panthera atrox, Panthera onca mesembrina, Late Pleistocene

Mots clés : Patagonie, Lion des cavernes, Panthera atrox, Panthera onca mesembrina, Pléistocène supérieur


Plan


© 2017  Académie des sciences. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 16 - N° 8

P. 850-864 - novembre 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • A new elephant fossil from the late Pleistocene of Alghero: The puzzling question of Sardinian dwarf elephants
  • Maria Rita Palombo, Marco Zedda, Rita Teresa Melis
| Article suivant Article suivant
  • Exploring Neanderthal skills and lithic economy. The implication of a refitted Discoid reduction sequence reconstructed using 3D virtual analysis
  • Davide Delpiano, Marco Peresani

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.