Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Cytologie cervicale et prise en charge du frottis anormal - 08/12/17

[44-A-10]  - Doi : 10.1016/S0246-1064(17)67528-5 
X. Carcopino, MD, PhD a, b,
a Service de gynécologie obstétrique, Hôpital Nord, AP-HM, chemin des Bourrely, 13015 Marseille, France 
b Aix-Marseille université, Université Avignon, CNRS, IRD, IMBE UMR 7263, 13397 Marseille, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Si le dépistage du cancer du col repose toujours sur la réalisation d'un frottis cervico-utérin (FCU) tous les trois ans entre 25 et 65 ans après deux FCU normaux à un an d'intervalle, la prise en charge des FCU anormaux a été récemment revue. Ainsi, le test human papillomavirus (HPV) est désormais le seul test de triage des anomalies des cellules malpighiennes de signification indéterminée (ASCUS) et des atypies des cellules glandulaires (AGC), et la colposcopie n'est plus indiquée que chez les patientes HPV positives. En revanche, la réalisation d'une colposcopie d'emblée est recommandée après une cytologie LSIL, HSIL ou ASC-H. Ces nouvelles recommandations offrent également la possibilité d'utiliser le double immunomarquage p16INK4A/Ki67 pour le triage des ASCUS avant 30 ans et le triage des LSIL. Mais il ne s'agit que d'une option et pas d'une recommandation ; d'autres études restent nécessaires avant de pouvoir valider l'utilisation de ce test dans ces deux indications. Chez la femme enceinte, alors que les anomalies cytologiques mineures (ASCUS et LSIL) doivent simplement être contrôlées dans le post-partum, un FCU HSIL, ASC-H ou AGC indique la réalisation d'une colposcopie d'emblée avec contrôle colposcopique trois mois plus tard pour éliminer une lésion invasive et permettre de reporter la prise en charge dans le post-partum. Enfin, en recommandant le test HPV comme test de triage pour les ASCUS et les AGC, ces nouvelles recommandations incitent à réaliser désormais les FCU de dépistage en phase liquide afin de permettre la réalisation du test HPV sans avoir à reconvoquer la patiente pour un nouveau prélèvement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Dépistage, Cytologie, Colposcopie, Recommandations, Lésion intraépithéliale


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.