Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Fractures sur os pathologique de l'adulte et de l'enfant - 08/12/17

[14-031-C-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0521(17)71644-0 
A. Felden a, , P. Anract a, V. Tlemsani b, C. Scemama c, D. Biau a
a Service de chirurgie orthopédique et traumatologique, Hôpital Cochin, 27, rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75014 Paris, France 
b Service d'oncologie, Hôpital Cochin, 27, rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75014 Paris, France 
c Service de chirurgie orthopédique et traumatologique, chirurgie du rachis, Hôpital de La-Pitié-Salpêtrière, 47-83, boulevard de l'Hôpital, 75013 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 15
Iconographies 18
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Les fractures sur os pathologiques présentent des spécificités diagnostiques et thérapeutiques qu'il ne faut surtout pas méconnaître au risque de compromettre au moins le pronostic fonctionnel, si ce n'est le pronostic vital du patient en cas de tumeur maligne. Le caractère pathologique d'une fracture doit ainsi être suspecté devant toute anamnèse inhabituelle, notamment en l'absence de traumatisme, sur le simple examen clinique et la radiographie osseuse. L'affirmation du caractère pathologique et celle du diagnostic causal sont ensuite réalisées au moyen d'examens complémentaires orientés par l'examen initial. Parmi les différentes causes possibles de fracture pathologique, trois groupes de pathologies peuvent être identifiés. La fracture survenant sur os tumoral, majoritairement sur métastase, la fracture sur maladie osseuse acquise et celle survenant sur maladie osseuse congénitale. La biopsie osseuse dans des règles strictes est le plus souvent un préalable à tout traitement de fracture sur os tumoral. Lorsque le diagnostic étiologique de la maladie est établi, il convient de définir une stratégie thérapeutique claire et savoir qui de la fracture ou de la pathologie sous-jacente a la primauté du traitement. Dans le cas de tumeurs osseuses malignes, cette stratégie doit obligatoirement être établie en réunion de concertation pluridisciplinaire. Il convient de traiter à la fois la fracture et la pathologie causale. Le traitement de la fracture repose sur des règles claires et s'adapte au terrain de chaque pathologie. En cas d'ostéosynthèse de fracture sur métastase, la consolidation doit toujours être recherchée et l'irradiation postopératoire est la règle.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Fracture pathologique, Biopsie, Métastase, Chirurgie de reconstruction


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.