Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le vécu par le pédiatre de l’annonce d’une « mauvaise nouvelle » à l’enfant et à l’adolescent - 16/12/17

Pediatrician's experience in announcing bad news

Doi : 10.1016/j.arcped.2017.11.006 
C. Crosnier-Schoedel a, , N. Trocmé b, R. Carbajal a, G. Leverger b
a Service des urgences pédiatriques, hôpital Armand-Trousseau, 26, avenue du Dr Arnold-Netter, 75012 Paris, France 
b Service hématologie-oncologie-pédiatrique, hôpital Armand-Trousseau, 26, avenue du Dr Arnold-Netter, 75012 Paris, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le samedi 16 décembre 2017

Résumé

Les études portant sur le vécu du pédiatre de l’annonce d’une mauvaise nouvelle à l’enfant et à l’adolescent sont quasi inexistantes. Cette annonce qui est pourtant le socle de toute prise en charge médicale est d’autant plus complexe qu’elle est plurielle, devant nécessairement passer par l’annonce faite aux parents. Nous avons proposé à 20 pédiatres hospitaliers un questionnaire de 30 questions sur le vécu de leur propre annonce d’une « Mauvaise Nouvelle » à un enfant ou un adolescent. Les obstacles auxquels ils se confrontent, malgré leur âge et le temps respectif de leur exercice de la médecine, sont multiples et sont dus à différents facteurs provenant autant des enfants, des adolescents, et de leurs familles que d’eux-mêmes. Les difficultés répertoriées par les pédiatres concernaient surtout, la notion temporelle de l’annonce, la place et le choix des mots utilisés pour la faire, et la mauvaise compréhension des enfants et de leurs familles qu’elle soit d’origine intellectuelle, culturelle ou psychique. Ensuite, ils questionnent leurs propres capacités à le faire, parfois dans l’incertitude que les choses aient été réellement comprises. Ils expriment le fait qu’eux-mêmes sont éprouvés psychiquement. Ils développent et mettent en place des stratégies pour défier l’instabilité émotionnelle que provoque l’annonce de cette « Mauvaise Nouvelle » chez la plupart d’entre eux. Pourtant, beaucoup se sentent démunis et fragilisés, jusqu’à parler d’un profond sentiment de solitude et de culpabilité.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Few studies are available on pediatricians’ experience with announcing bad news. Announcing bad news is an important component of medical practice and is even more complex in pediatrics because parents must be associated. We had 20 hospital pediatricians complete a questionnaire containing 30 questions about their own experience announcing bad news to a child or a teenager. In spite of their experience and the time they have spent practicing medicine, there are many limitations stemming from different factors concerning children, teenagers, their families, and themselves. The difficulties encountered by pediatricians are mainly related to the timing of the announcement, the location, the choice of the words used, and the poor understanding of children and families, due to intellectual, cultural, or psychological limitations. Pediatricians question their own capacity to make such an announcement, wondering if the information has actually been well understood. They indicate that they are themselves affected. Most of them develop and implement strategies to refute the emotional instability caused by the announcement of bad news. Yet many of them feel weak, even talking about a deep sense of loneliness and guilt.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Pediatricians’ experience, Teenager, Parents, Families


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.