Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Stimulation magnétique transcrânienne et acouphène subjectif. Revue 2014–2016 - 29/12/17

Doi : 10.1016/j.aforl.2017.08.009 
A. Londero a, , P. Bonfils a, J.P. Lefaucheur b
a Service ORL et CCF, hôpital européen G.-Pompidou, AP–HP, 20, rue Leblanc, 75015 Paris, France 
b Service de physiologie explorations fonctionnelles, EA 4391, faculté de médecine de Créteil – UPEC, hôpital Henri-Mondor, AP–HP, 51, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 94010 Créteil, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le vendredi 29 décembre 2017

Résumé

L’acouphène subjectif est un symptôme présent dans de nombreuses pathologies ORL pour lequel il n’existe pas de thérapie curative. Il peut être mal toléré par certains patients qui développent des troubles attentionnels ou du sommeil voire des réactions anxio-dépressives majeures entraînant une altération importante de la qualité de vie. Dans la genèse et l’entretien du symptôme acouphène, les modèles physiopathologiques actuels mettent en avant l’importance de phénomènes maladaptatifs de plasticité cérébrale provoqués par un déficit auditif périphérique. Bien qu’imparfaitement élucidées, ces altérations de l’activité neuronale sont la cible de tentatives de neuromodulation, en particulier grâce à la stimulation magnétique transcrânienne répétée (SMTr ou rTMS en acronyme anglais) qui a fait l’objet de différentes études cliniques et méta-analyses. Un consensus récent (Lefaucheur, 2014) a fait état d’un niveau de preuve de grade C (efficacité possible) pour l’utilisation de la SMTr en stimulation tonique basse fréquence (1Hz) ciblant le cortex temporal gauche. De nombreuses questions restent néanmoins en suspens concernant l’emploi de cette technique en pratique quotidienne. Cet article propose une revue de la littérature récente en utilisant les mots clés « tinnitus » et « rTMS » sur les bases de données PubMed et Cochrane entre avril 2014 et décembre 2016.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Acouphène subjectif, Stimulation magnétique, Plasticité, Neurobiologie


Plan


 Ne pas utiliser pour citation la référence française de cet article mais celle de l’article original paru dans European Annals of Otorhinolaryngology Head and Neck Diseases en utilisant le DOI ci-dessus.


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.