Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Oculomotor palsy in diabetics - 29/12/17

Paralysie oculomotrice chez les diabétiques

Doi : 10.1016/j.jfo.2017.06.010 
H. Lajmi , W. Hmaied, W. Ben Jalel, Z. Chelly, A. Ben Yakhlef, F. Ben Zineb, L. El Fekih
 Internal security forces hospital, Mohamed Fadhel Ben Achour street, Marsa Safsaf, Tunis, Tunisia 

Corresponding author. Ophthalmology department, internal security forces hospital, Mohamed Fadhel Ben Achour street, Marsa Safsaf, Tunis, Tunisia.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le vendredi 29 décembre 2017
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Summary

Introduction

Oculomotor palsy is one of the most frequent neuro-ophthalmologic complications of diabetic patients. It generates less interest in the literature than the other ocular manifestations. Our goal was to study the clinical, epidemiological, therapeutic and prognostic characteristics of oculomotor palsy in the diabetic.

Methods

This is a retrospective study of 24 diabetic patients with oculomotor palsy. The ophthalmological examination emphasized ocular motility. We performed an orthoptic assessment and a Hess–Lancaster test. Neuro-imaging was ordered in case of IIIrd and IVth nerve involvement, bilateral involvement, multiple ocular cranial nerve palsy or associated optic neuropathy. Treatment consisted of glucose management and alternating monocular occlusion or prisms for the diplopia. Data were entered and analyzed on SPSS 11.5 software.

Results

The mean age of the patients was 58.5±11.9 years. Binocular diplopia was the main symptom. The oculomotor palsy involved the VIth nerve in 50% of cases and was bilateral in two cases. Three patients also had an optic neuropathy. The mean duration of diabetes was 11.7±11 years; poorly controlled diabetes was found in 75% of cases and an association with diabetic retinopathy was noted in 56% of cases.

Conclusions

Long-standing uncontrolled type 2 diabetes, hypertension, coronary artery disease, left ventricular hypertrophy, and elevated hematocrit are the most common risk factors. The VIth nerve is commonly involved. Certain characteristics of the pupillary light reflex can help to differentiate an ischemic insult from an aneurysmal injury to the IIIrd nerve.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

La paralysie oculomotrice est l’une des complications neuro-ophtalmologiques les plus fréquentes du diabétique. Elle soulève moins d’intérêt dans la littérature que les autres manifestations oculaires. Notre objectif était d’étudier les caractéristiques cliniques, épidémiologiques, thérapeutiques et évolutives de la paralysie oculomotrice du diabétique.

Méthodes

Étude rétrospective sur 24 diabétiques atteints de paralysie oculomotrice. Nous avons insisté sur l’examen de l’oculomotricité complété par un bilan orthoptique et un test de Hess–Lancaster. L’imagerie cérébrale était demandée en cas d’atteinte des nerfs III et IV, d’affection bilatérale, de paralysies multiples ou de neuropathie optique associée. Le traitement consistait à équilibrer le diabète et à l’occlusion monoculaire alternée ou les prismes pour la diplopie. Les données ont été saisies et analysées sur le logiciel SPSS 11.5.

Résultats

L’âge moyen des patients était de 58,5±11,9 ans. La diplopie binoculaire était le principal symptôme. La paralysie oculomotrice concernait le VIe nerf dans 50 % des cas et elle était bilatérale dans deux cas. Trois patients avaient une neuropathie optique associée. La durée moyenne d’évolution du diabète était de 11,7±11 ans, un diabète déséquilibré était trouvé dans 75 % des cas et une association avec la rétinopathie diabétique était notée dans 56 % des cas.

Conclusions

Un diabète de type 2 déséquilibré et ancien, l’hypertension artérielle, la coronaropathie, l’hypertrophie ventriculaire gauche, l’hématocrite élevé sont les facteurs de risque les plus fréquents. Le VIe nerf est communément concerné. Le réflexe photomoteur peut aider à différencier une lésion ischémique d’une lésion anévrysmale du IIIe nerf.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Diabetes, Ocular cranial nerve palsy, Optic neuropathy

Mots clés : Diabète, Paralysie oculomotrice, Neuropathie optique


Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.