Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Congés-maladie des enseignants : fréquence, durées, raisons et facteurs associés - 30/12/17

Teacher sick leave: Prevalence, duration, reasons and covariates

Doi : 10.1016/j.respe.2017.10.005 
M.-N. Vercambre-Jacquot , F. Gilbert, N. Billaudeau
 Fondation d’entreprise MGEN pour la santé publique, 3, square Max-Hymans, 75748 Paris cedex 15, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le samedi 30 décembre 2017
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Position du problème

Les absences au travail ont des répercussions sociales et économiques considérables. Dans le secteur de l’éducation, le phénomène est d’autant plus préoccupant que les congés-maladie des enseignants pèsent sur la performance du système éducatif dans son ensemble. Pourtant, les données disponibles restent parcellaires.

Méthodes

Au troisième trimestre de l’année scolaire 2012–2013, 2653 enseignants ont répondu à l’enquête postale nationale Qualité de vie des enseignants (fondation MGEN/Éducation nationale, taux de réponse : 53 %). Outre des questions sur leur environnement de travail et leur santé, ces enseignants ont décrit leurs éventuels congés-maladie depuis la rentrée : durée, type et raisons médicales. Ces informations auto-rapportées ont été confortées par des données administratives disponibles dans les bases ministérielles et redressées par pondération afin d’être extrapolables à l’ensemble des enseignants français. Des modèles Tobit ajustés sur des facteurs individuels d’ordre privé ont permis d’investiguer différents facteurs de risque professionnels des congés-maladie des enseignants en tenant compte à la fois de l’effet estimé sur la probabilité de recours et sur la durée des congés.

Résultats

Plus d’un enseignant sur trois (36 %) rapportaient avoir eu au moins un jour de congé-maladie depuis le début de l’année scolaire. Les affections respiratoires et ORL se plaçaient au premier rang des raisons médicales du recours (37 %). Cependant, et parce que la durée du congé dépend étroitement du problème de santé le motivant, ce type d’affections n’arrivaient qu’en troisième position des justifications des jours de congés-maladie pris (14 %), loin derrière les affections de l’appareil locomoteur d’une part (27 %), et les affections neurologiques et psychiques d’autre part (25 %). Certains facteurs professionnels significativement associés au risque de congés-maladie dans les modèles Tobit seraient accessibles à la prévention, notamment une demande psychologique élevée, la violence au travail et un contexte socio-environnemental défavorable.

Conclusion

Notre étude permet d’objectiver la problématique des congés-maladie chez les enseignants français et appuie l’intérêt de réaliser des actions afin de minimiser leur poids. Dans cette visée, elle met en lumière l’importance de tenir compte, non seulement du recours aux congés-maladie, mais également de leur durée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Background

Absences from work have considerable social and economic impact. In the education sector, the phenomenon is particularly worrying since teacher sick leave has an impact on the overall performance of the education system. Yet, available data are scarce.

Methods

In April–June 2013, 2653 teachers responded to a population-based postal survey on their quality of life (enquête Qualité de vie des enseignants, MGEN Foundation/Ministry of education, response rate 53 %). Besides questions on work environment and health, teachers were asked to describe their eventual sick leave(s) since the beginning of the school year: duration, type and medical reasons. Self-reported information was reinforced by administrative data from ministerial databases and weighted to be extrapolated to all French teachers. Tobit models adjusted for individual factors of a private nature were used to investigate different occupational risk factors of teacher sick leave, taking into account both the estimated effect on the probability of sick leave and the length of it.

Results

More than one in three teachers (36 %) reported having had at least one day of sick leave since the beginning of the school year. Respiratory/ENT diseases were the leading reason for sick leave (37 %). However, and because sick leave duration depended on the underlying health problem, such diseases came in third place among justifications of sick leave days (14 %), far behind musculoskeletal problems (27 %) and neurological and psychological disorders (25 %). Tobit models suggested that some occupational factors significantly associated with the risk of sick leave may represent promising preventive targets, including high psychological demand, workplace violence and unfavorable socio-environmental context.

Conclusion

Our study provides objective evidence about the issue of sick leave among French teachers, highlighting the usefulness of implementing actions to minimize its weight. To this end, the study findings point-out the importance of considering not only the probability of sick leave, but also its duration.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Congés-maladie, Enseignant, Prévalence, Raison médicale, Facteur de risque

Keywords : Sick leave, Teacher, Prevalence, Medical reason, Risk factor


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.